L’amour est dans le pré : les candidats de la saison 10

Karine Le Marchand anime la saison 10 de L'amour est dans le pré sur M6.[M6]

Et c’est reparti pour un tour. C’est dans la froideur hivernale que les téléspectateurs vont découvrir les portraits des 14 agriculteurs (-rices) – 3 femmes et 11 hommes – qui vont se lancer dans la fabuleuse aventure qu’est L’amour est dans pré.

 

Comme tous les ans depuis 10 ans, M6 occupe deux soirées de sa programmation (lundi 5 et 12 janvier 2015, ndlr) à la révélation des portraits des agriculteurs (-rices) qui vont participer à L’amour est dans le pré.

Qu’ils soient arboriculteur, éleveur d’ovins, de porcs ou d’oies, qu’ils viennent de la région PACA, de la Bourgogne, des Pays-de-la-Loire ou de la Lorraine, ces quatorze célibataires âgés de 24 à 62 ans partagent le même objectif : trouver l’amour.

Mais avant de rencontrer leurs prétendantes, ou prétendants, Karine Le Marchand les a rejoints sur leurs terres afin de s’entretenir avec eux. Que recherchent-ils dans une relation ? Quels types de femmes ou d’hommes souhaitent-ils rencontrer ? Quels sont leurs projets d’avenir ? Pourquoi font-ils cette démarche ? Toutes ces questions seront abordées dans la bonne humeur, mais aussi avec le minimum de gravité nécessaire… histoire d’émouvoir dans les chaumières.

 

Une première dans l’émission

Les amateurs du programme sont rompus à l’exercice des portraits. Et peut-être que, le 5 ou le 12 janvier, certains se laisseront séduire devant leur écran de télévision, saisiront un crayon et une feuille de papier, et écriront une lettre enflammée à celui, ou celle, qui pourrait être l’élu(e) de leur cœur.

Mais cette dixième saison restera dans l’histoire du programme comme étant la première à accueillir un agriculteur homosexuel. Guillaume, 31 ans et éleveur d’ovins, a en effet contacté la production pour participer à l’émission. «Guillaume fait partie de cette diversité, c’est quelqu’un d’intégré dans son milieu. Il ne cherche pas à faire le buzz, il ne cherche pas à se mettre en avant à travers des interviews, il est loin de militer pour la cause homosexuelle» explique la chaîne qui souhaite éviter toute polémique. «Je recherche un garçon qui n’a pas plus de sacs à main que ma mère» ironise pour sa part le principal intéressé.

Autre « première fois », les téléspectateurs vont également découvrir Florent, le premier agriculteur noir du programme. Âgé de 26 ans, éleveur de porcs en Picardie, et grand amateur de Horse-ball, le jeune homme est passionné par les chevaux. «C'est un beau garçon qui n'a aucun problème pour rencontrer des filles. Il s'est beaucoup amusé et ressent le besoin de fonder une famille» explique Karine Le Marchand à Télé Star. Son charme et sa douceur devrait lui attirer la sympathie de nombreuses prétendantes.

L'amour est dans le pré, les portraits, lundi 5 et 12 janvier à 20h50 sur M6.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles