Open d'Australie : rien ne va plus pour Nadal

C'est seulement la deuxième fois de sa carrière que Rafael Nadal est éliminé dès le premier tour d'un tournoi du Grand Chelem. C'est seulement la deuxième fois de sa carrière que Rafael Nadal est éliminé dès le premier tour d'un tournoi du Grand Chelem.[Gepa / Icon Sport]

A la surprise générale, Rafael Nadal a été éliminé, mardi matin, dès le premier tour de l'Open d'Australie par son compatriote Fernando Verdasco en cinq sets (7-6, 4-6, 3-6, 7-6, 6-2).

Et pourtant, l'Espagnol était venu réécrire son histoire à Melbourne. Mais son aventure dans le premier Grand Chelem a tourné court. Alors qu’il se disait lui-même "prêt et motivé" à l’idée de se rattraper d’une saison 2015 moribonde, «Rafa» est retombé dans ses travers. Finaliste à Doha (Qatar) en début d'année, l'actuel n°5 mondial pensait être sur la bonne voie après avoir traversé la pire période de sa carrière, lui qui n'avait pas dépassé le stade des quarts de finale en Majeur l'an dernier. "C'est dur. J'arrivais ici en espérant bien faire. C'est difficile de perdre quand on a travaillé autant", a-t-il confié après son revers. 

Sa désillusion est d'autant plus grande qu'à l'Open d’Australie, où il s’était imposé en en 2009 après justement avoir battu Verdasco en demi-finale, le Majorquin a toujours atteint au moins les quarts de finale lors de ses huit dernières participations.

Dernière victoire majeure à Roland-Garros en 2014

Mais cette déconvenue face à son compatriote a prouvé que son jeu n'était plus aussi impressionnant que par le passé. Son coup droit en particulier, qui faisait sa force, n'est plus l'arme fatale qui faisait frémir ses adversaires. "C'est le plus gros problème. Même sur mes coups droits, il arrivait à taper des coups gagnants. Ça ne devrait pas arriver", a reconnu le Taureau de Manacor.

Âgé de 29 ans, l'homme aux quatorze titres du Grand Chelem va devoir trouvé une solution pour faire évoluer son jeu. "Il n’y a pas d’autres voies que continuer à m’entraîner dur, de la même façon que ces quatre ou cinq derniers mois", a conclu celui qui ne s’était incliné qu'une fois dans toute sa carrière au premier tour d'un tournoi du Grand Chelem. C'était à Wimbldeon contre Steve Darcis, en 2013.

Curieusement cette année-là, le Majorquin avait réalisé l'une de ses meilleures saisons. Remis d'une blessure au genou, il avait remporté son huitième Roland-Garros et l'US Open, puis avait repris la place de n°1 mondiale. Reste à savoir si désormais, il saura rebondir à la manière d'un Roger Federer que l'on disait sur le déclin il y a quelques temps et qui arrive à gêner Novak Djokovic désormais. Le dernier titre majeur de Nadal remontant à 2014 à Roland-Garros...

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles