Que risquent les «Gilets jaunes» ?

Par
Mis à jour le Publié le

Après le mouvement de grande ampleur nationale du 17 novembre, les «Gilets jaunes» souhaitent remettre le couvert samedi 24 novembre à Paris, sur la place de la Concorde. 

Les manifestants souhaitent se faire voir et entendre. Seulement, il est obligatoire de se faire déclarer à la préfecture de police de Paris, avant ce mercredi midi. 

En cas de manifestation sans déclaration au préalable, les organisateurs risquent jusqu'à six mois de prison et 7.500 euros d'amende. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles