Que risquent les «Gilets jaunes» ?

Par
Mis à jour le Publié le

Après le mouvement de grande ampleur nationale du 17 novembre, les «Gilets jaunes» souhaitent remettre le couvert samedi 24 novembre à Paris, sur la place de la Concorde. 

Les manifestants souhaitent se faire voir et entendre. Seulement, il est obligatoire de se faire déclarer à la préfecture de police de Paris, avant ce mercredi midi. 

En cas de manifestation sans déclaration au préalable, les organisateurs risquent jusqu'à six mois de prison et 7.500 euros d'amende. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles