À Lorient, le ton monte du côté des gilets jaunes

Par
Mis à jour le Publié le

Les petites entreprises de travaux publics qui avaient suspendu les blocages des dépôts pétroliers la semaine dernière ont repris le mouvement. A Lorient, le ton vis-à-vis de l'Etat est monté d'un cran.

Les petites entreprises protestent contre l'augmentation du gasoil des engins de chantier, qui devrait prendre 50 centimes de plus au 1er janvier. Les salariés craignent pour leur emploi.

À Lorient le secteur des travaux publics a rejoint les gilets jaunes pour tenter de faire plier le gouvernement. Les dépôts de Brest et de La Rochelle sont bloqués aussi, le but étant de gêner l'approvisionnement des stations services.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles