Transition énergétique : le cafouillage du gouvernement

Mis à jour le Publié le

La journée a été longue mardi du côté de Matignon. Entre la suppression et le maintien des mesures d'aide à la transition énergétique, celles qu'Edouard Philippe avait annoncé mi-novembre, juste avant la première mobilisation des gilets jaunes. 

Parmi elles, l’extension du chèque énergie, une soixantaine d’euros destinés à deux millions de foyers supplémentaires, le relèvement du barème kilométrique ou encore le doublement de la prime à la conversion pour les gros rouleurs.

Une journée de communication compliquée donc, mais Matignon souhaite garder le cap de la transition écologique : elle sera l’un des enjeux clés du futur grand débat national.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles