Edouard Philippe en première ligne pour l'acte II du quinquennat

Par
Mis à jour le Publié le

Edouard Philippe redevient maître d’ouvrage. Le Premier ministre fera une déclaration de politique générale, le 12 juin, afin de dévoiler le calendrier des chantiers annoncés par Emmanuel Macron le mois dernier.

Le chef de l’Etat renonce ainsi à réunir les parlementaires à Versailles en juillet et choisit de mettre son Premier ministre en avant. Pour ceux qui le disaient sur le point d’être débarqué avant les élections européennes, le voilà remis en selle pour entamer les grandes réformes de l'acte II du quinquennat.

Le Premier ministre a joué son rôle de siphonnage de l’électorat de droite, dont il est issu, en courtisant des maires LR «Macron compatibles». Au total, il a effectué neuf déplacements dans des villes de centre droit et il ne compte pas s'arrêter. A peine conforté par le résultat des européennes, le premier ministre va repartir en croisade.

Edouard Philippe, l’atout majeur de la «Macronie», en vue des municipales ? Le Premier ministre en est plus convaincu que jamais : «La poutre travaille toujours».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles