Affaire Karachi : un premier procès 17 ans après

Par
Mis à jour le Publié le

Dix-sept ans après le début de l'enquête, le volet financier du procès Karachi s'ouvre à Paris ce lundi 7 octobre. Au cœur de l'affaire qui a secoué la République, les dessous de la campagne présidentielle d'Édouard Balladur en 1995.

Le 8 mai 2002, alors que des salariés français de la Direction des constructions navales se rendent sur un chantier à Karachi, dans le sud du Pakistan, une voiture piégée entre en collision avec leur bus. Un bilan de quinze morts dont onze employés français qui travaillaient sur la construction d'un sous-marin Agosta, vendu par la France au Pakistan sous le gouvernement Balladur.

Dans cette affaire, l'ancien Premier ministre Édouard Balladur et son ex-ministre de la défense François Léotard sont accusés d'avoir touché des rétrocommissions illégales sur des ventes d'armements au Pakistan et à l'Arabie saoudite.

Une partie de ces rétrocommissions auraient pu servir à financer la campagne du candidat Balladur lors de la campagne présidentielle de 1995.

Six autres protagonistes vont être jugés devant la Cour de justice de la République.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles