L'ouragan Lane commence à frapper Hawaï

Par
Mis à jour le Publié le

Des pluies torrentielles accompagnées de bourrasques s'abattaient vendredi sur Hawaï, l'ouragan Lane provoquant ses premiers glissements de terrain et crues «catastrophiques», les autorités exhortant elles à la vigilance.

Les principales régions habitées de l'archipel, notamment la capitale Honolulu, se préparaient vendredi au pire, même si l'ouragan a été rétrogradé de la catégorie 3 à 2 (sur 5) sur l'échelle Saffir-Simpson.

«Il y a un sentiment d'inquiétude mais je garde espoir» que tout se passe bien, confiait à l'AFP un habitant d'Haleiwa, sur l'île d'Oahu.

Donald Trump a décrété l'état d'urgence

A 15H00 GMT, avec des vents moins forts, soufflant à 175 km/h, cet ouragan avançait à 7 km/h, selon le dernier bulletin du Centre national des ouragans du Pacifique (CPHC).

Cette puissante tempête, se trouvant à 290 kilomètres au sud de Honolulu continuait cependant à inquiéter les autorités américaines, de nombreux territoires restant en «alerte ouragan» et le président Donald Trump ayant décrété mercredi l'état d'urgence pour le cinquantième Etat américain.

«Il est très dangereux de rester dehors particulièrement dans les zones où nous savons qu'il y a des crues», a averti vendredi lors d'un point presse Brock Long, chef de l'Agence fédérale des situations d'urgence (Fema).

«Les citoyens doivent comprendre que nous nous attendons à des effets majeurs d'ouragan et qu'il va y avoir de la casse», a prévenu M. Long.

«L'oeil de l'ouragan passera dangereusement près de parties des îles du centre d'Hawaï plus tard aujourd'hui ou ce soir», ce vendredi, précise par ailleurs le CPHC. 

Les météorologistes du National Weather Service (NWS) ont également prévenu que cet évènement risquait de générer «une crue de longue durée».

1.500 résidents à l'abri

Les effets de Lane se faisaient déjà sentir avec des vents forts soufflant sur l'île principale, l'île de Maui et d'Oahu, où se trouve Honolulu.

Sur certaines vidéos compilées par un média local jeudi, certaines routes et terrain étaient gorgées d'eau dans l'est d'Hawaï, des touristes immortalisant depuis un pont l'eau d'une rivière dévalant à toute vitesse.      

Les météorologistes américains du National Weather Service (NWS) Honolulu, ont enregistré des vents allant de 56 km/h à près de 108 km/h à travers les îles. 

Et le Centre national des ouragans du Pacifique évoque des «crues catastrophiques en cours sur l'île principale» d'Hawaï.  

Plus de 75 centimètres d'eau étaient déjà tombés dans certaines zones de cette île, selon le dernier communiqué du CPHC.

1.500 résidents de l'archipel ont été accueillis dans des centres d'évacuation temporaires mis en place par les comtés a indiqué la Croix Rouge américaine.

«Puissant ouragan»

Face au risque potentiellement dévastateur de l'ouragan, les autorités se tiennent prêtes.  

«Nous avons une équipe d'assistance en cas de catastrophe, de recherche et de secours en milieu urbain sur l'île», a-t-il poursuivi.

Et elles continuaient à exhorter à la vigilance. «Restez vigilant et prêtez attention aux alertes météo», a indiqué sur son compte Twitter la Fema. 

«Nos équipes sont en coopération étroite avec l'Etat (de Hawaï) et avec les autorités locales», avait tweeté jeudi le président américain. «Vous êtes dans nos pensées», avait souligné Donald Trump, à l'adresse des habitants de cet archipel américain dans le Pacifique.

Le Centre national des ouragans du Pacifique prévoit un affaiblissement de la force des vents plus tard dans la journée de vendredi et jusqu'à tard samedi même si Lane devrait rester un «ouragan dangereux» en s'approchant des îles.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles