Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : chaque camp se mobilise

Mis à jour le Publié le

Deux ans après l’élection de Donald Trump, les Américains retournent aux urnes. Les élections de «mid-terms» auront lieu le 6 novembre, pour renouveler un tiers du Sénat et la chambre des représentants. Une élection en général boudée par les Américains, la participation étant d'environ 40 % contre 60 % pour l'élection présidentielle.

Les premiers bureaux de vote ont ouvert lundi 22 octobre, comme en Floride, pour des élections cruciales. Côté républicain, on espère ne perdre aucun siège car une victoire à ces élections pourrait ouvrir la voie à un deuxième mandat de Donald Trump.

Avec parfois quatre meetings par semaine, le président américain ne ménage pas sa peine. Comme en 2016, il enfile son costume de candidat : «Ce qui entre en jeu dans cette élection, c'est la poursuite de l'extraordinaire prospérité que nous avons achevée, ou bien le fait de laisser un gang de démocrates radicaux détruire et raser complètement notre pays ainsi que notre économie.»

Côté démocrates, l’objectif est clair : gagner assez de sièges pour infléchir la politique de Trump notamment en matière d’immigration. Alors qu’une caravane de plus de 7.500 migrants venue du Honduras marche en ce moment vers les Etats-Unis, ce thème devrait être central.

Autre élément qui pourrait jouer dans le vote : la récente nomination à la cour suprême de Brett Kavanaugh, pourtant accusé d’abus sexuels. Chaque camp se mobilise sur le terrain et sur Internet pour que les électeurs aillent voter.

À 3 semaines du scrutin prévu le 6 novembre prochain, les derniers sondages donnent une nette avance aux démocrates qui pourraient regagner la chambre des représentants, mais pas le Sénat.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles