Elections en RDC : des irrégularités soupçonnées

Par
Mis à jour le Publié le

C'était la première fois qu'un opposant était déclaré vainqueur d'une présidentielle en République démocratique du Congo.

Mais aussitôt les résultats de l'élection du 30 décembre prononcés, la victoire de Felix Tshisekedi a été contestée. Son principal rival, Martin Fayulu dénonce un «putsch» électoral. Et la France semble lui donner raison.

«Il semble bien que les résultats proclamés (...) ne soient pas conformes aux résultats que l'on a pu constater (...)», a affirmé Jean-Yves Le Drian, le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères sur CNEWS.

Les observateurs de l'Eglise catholique avait en effet déclaré le 4 janvier connaître le nom du vainqueur, sans le nommer.

Aussitôt après la victoire de Felix Tshisekedi , des violences ont éclaté. La France appelle au calme et au respect du résultat des urnes. Mais le ministre de l'Europe et des Affaires Etrangères estime que les choses pourraient «mal tourner» en RDC.

Les résultats de l'élection peuvent encore être contestés devant la Cour Constitutionnelle. La prestation de serment du nouveau président doit avoir lieu le 18 janvier.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles