Procès des dirigeants catalans : les principaux accusés

Par
Mis à jour le Publié le

Le procès pour tentative de sécession de la Catalogne, en 2017, s'est ouvert mardi à Madrid (Espagne). Douze dirigeants indépendantistes sont jugés. 

Le principal accusé est Oriol Junqueras. Ancien vice-président de la catalogne et ministre de l'Economie, il est accusé de rébellion et de détournements de fonds.

Déjà incarcéré depuis novembre 2017, le parquet requiert contre lui la plus lourde peine, vingt-cinq ans de prison. 

A ses côtés, parmi les onze autres accusés figurent d'anciens membres du gouvernement catalan et deux dirigeants de puissantes associations indépendantistes, notamment Carme Forcadelle, ancienne présidente du parlement catalan. C'est elle qui a lu la proclamation d'indépendance, le 27 octobre 2017. Elle risque dix-sept ans de prison pour rebellion.

Puidgemont, grand absent du procès

Des peines de seize ans de prison sont aussi requises par le parquet contre 5 anciens «ministres» du gouvernement régional, notamment contre Joaquim Forn, ancien ministre catalan de l'Intérieur. Il est accusé d'avoir laissé faire le référendum.

Les avocats de la défense dénoncent, quant à eux, un procès inéquitable. Carles Puigdemont, l'ancien président de la Catalogne, est le grand absent du procès. Il a quitté l'Espagne pour la Belgique peu après la déclaration d'indépendance, pour échapper aux poursuites judiciaires.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles