Espagne : les nouvelles élections feront-elles le jeu des extrêmes ?

Par
Mis à jour le Publié le

En Espagne, les électeurs sont de nouveau appelés aux urnes pour élire leurs députés et sénateurs, seulement sept mois après les dernières élections législatives. Un nouveau scrutin pour essayer de retrouver une stabilité politique.

Depuis le mois d’avril, le Premier ministre Pedro Sanchez n’a pas réussi à former un gouvernement. A Barcelone, les élections législatives se tiendront sous haute sécurité. Après les violences survenues ces dernières semaines dans la région, la question de l'indépendance catalane est au cœur de ce scrutin. Ces élections, les quatrièmes en quatre ans, devraient permettre de retrouver une stabilité politique à Madrid.

« J'aimerais penser que la situation pourrait être résolue. Je vais aller voter mais avec tout ce qui s’est passé, je fais de moins en moins confiance aux politiciens. Je vois beaucoup d’incertitude et je pense que Pedro Sanchez a eu tort de convoquer ces élections. »

Depuis 2015, le parlement espagnol est en effet fragmenté, les partis radicaux Podemos et Ciudadanos ont fait irruption et mis fin au clivage gauche-droite. Élu en avril dernier, le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez fait face à cette division, incapable de rallier les partis de gauche pour former un gouvernement.

Ces nouvelles élections pourraient alors faire le jeu des extrêmes. Le parti Vox, ultranationaliste et anti-immigration serait crédité de bons scores d'après les sondages. Des sondages qui prédisent aussi une incapacité des blocs de gauche et de droite d'atteindre une majorité absolue.

Selon cette hypothèse, la probabilité de former un nouveau gouvernement paraît donc faible.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles