Vacances des Français : plus de départs, moins de dépenses

Des vacanciers sur une plage de Cabourg.( Photo d'archives) Des vacanciers sur une plage de Cabourg.( Photo d'archives)[Mychele Daniau / AFP ]

Les Français devraient partir plus en vacances et courts séjours en 2015, mais revoient le budget à la baisse

 

La confiance des ménages s’améliore (+2 points en février), selon l’Insee, et avec elle les envies de vacances. Dans ce contexte, les intentions de départ des Français en 2015 sont en hausse. Ainsi, près de 42 millions d’entre eux prévoient de partir cette année, soit 2,8 millions de plus qu’en 2014, rapporte l’étude annuelle "Panorama des ­vacances des Français en 2015" du cabinet Protourisme, récemment publiée.

 

Les classes moyennes repartent

Les ménages à plus faibles revenus sont notamment concernés. "Nous assistons à un phénomène de rattrapage. Cette année, les classes moyennes issues des zones de province et périurbaines ont retrouvé du pouvoir d’achat et comptent partir", souligne Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme. Un phénomène qui s’appuie sur la baisse du prix des carburants, des prêts et des loyers. Un optimisme qui reste à nuancer. Si les départs s’annoncent plus nombreux, les dépenses seront revues à la baisse. "La progression se fait surtout au profit d’hébergements gratuits, chez la famille, les amis, dans les résidences secondaires, ce qui se ­traduit par une baisse du budget moyen de 4,8 %", souligne l’étude. En effet, cet été, moins de 30 % des Français, soit 19,5 millions, devraient réserver un ­hébergement marchand (hôtellerie de plein air, locatif, résidence de tourisme) pour un séjour moyen de dix jours.

 

Le locatif en hausse

Les locations d’appartements, de maisons et de gîtes tirent leur épingle du jeu : 46 % des vacanciers comptant ainsi partir en hébergement marchand opteront pour cette formule, contre 23 % en camping, 20 % à l’hôtel et 12 % en village vacances, résidence de tourisme et autres, rapporte l’étude Protourisme. Un attrait pour le locatif qui permet de ­réduire la facture. Ainsi, 17 % des Français partant entre amis le font pour économiser et partager les frais. Un chiffre qui atteint 38 % pour les foyers gagnant moins de 1 000 euros par mois, rapporte l’étude "Les Français de plus en plus fans des vacances entre amis", menée par OpinionWay pour voyages-sncf.com.

 

La Bretagne gagne du terrain

Côté destinations, les Français sont ­attachés à l’Hexagone. Ils seront 73 % à rester en France cet été, privilégiant le littoral. Avec un taux d’ensoleillement fort, la Provence-Alpes–Côte d’Azur et le Languedoc-Roussillon sont les régions qui devraient attirer le plus. Toutefois, la Bretagne, en particulier le Morbihan, gagne du terrain, détrônant l’Aquitaine. "Une tendance que l’on doit à une météo bretonne clémente l’an dernier", note Didier Arino. Seuls 27 % des Français devraient partir à l’étranger cet été, privilégiant le moyen-courrier à 87 %. L’Espagne, l’Italie et la Grèce figurent au top 3 des destinations favorites. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles