Koh-Lanta : ouverture d'une information judiciaire pour agression sexuelle

L'accusé a été transféré dans les locaux de la sous-direction de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis pour donner sa version des faits. [Capture d'écran Youtube]

Une information judiciaire a été ouverte mercredi suite à la garde à vue d'un candidat de Koh-Lanta accusé d'agression sexuelle lors du tournage de l'émission.

Eddy G., 34 ans, avait été laissé libre après sa garde à vue.

Il avait été attendu par les forces de police dès sa descente d'avion ce lundi matin, à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle puis tranféré dans les locaux de la sous-direction de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis pour donner sa version des faits. 

La victime présumée avait porté plainte pour «agression sexuelle» la veille, dès son atterrisage sur le sol français. Selon son témoignage, les faits se seraient déroulés dans la nuit du 4e au 5e jour de tournage (entre le mardi 8 et le mercredi 9 mai). La jeune femme avait utilisé un talkie-walkie de secours pour alerter la production et les deux personnes impliquées avaient par la suite été transférées sur deux îles différentes. 

 

D'après les révélations du magazine Closer, un témoin aurait assisté à la scène. Ce dernier nie formellement la thèse de l'agression sexuelle.

La société de production avait décidé mercredi 9 mai d'annuler le tournage de la nouvelle édition de Koh-Lanta

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles