Motion commune des différentes chapelles gaullistes

Michèle Alliot-Marie (c) et Roger Karoutchi (g) sur les bancs de l'Assemblée nationale, le 8 janvier 2008 à Paris [Patrick Hertzog / AFP/Archives] Michèle Alliot-Marie (c) et Roger Karoutchi (g) sur les bancs de l'Assemblée nationale, le 8 janvier 2008 à Paris [Patrick Hertzog / AFP/Archives]

Les différentes chapelles gaullistes de l'UMP vont présenter au congrès UMP de novembre une motion commune sous la houlette de l'ancienne ministre et présidente du RPR, Michèle Alliot-Marie, et du sénateur Roger Karoutchi, a annoncé jeudi ce dernier.

Le document est le fruit du regroupement du "Gaullisme du Renouveau" de Mme Alliot-Marie et du "Rassemblement gaulliste" de M. Karoutchi, proche de Jean-François Copé. Ses deux autres premiers signataires sont fillonistes: l'ancien président du Sénat Gérard Larcher et l'ex-ministre Patrick Ollier, président de l'Amicale gaulliste de l'Assemblée nationale.

"Nous qui nous réclamons du gaullisme voulons faire vivre ses valeurs afin qu'elles orientent le projet de l'UMP. Nous souhaitons que, tous ensemble, nous nous battions pour une société plus juste et plus solidaire dont l'Homme doit être le souci premier, dont l'Etat soit un élément d'équité, de justice, d'équilibre des territoires, dont l'autorité soit garante de sécurité. Nous entendons que la France compte et pèse dans une Europe des Etats-Nations qui, par sa force et sa détermination deviendra essentielle pour l'équilibre du monde multipolaire", peut-on y lire.

Le congrès de l'UMP va entériner la création des courants, ce qui est prévu dans les statuts fondateurs de l'UMP en 2002 mais jamais appliqué.

Comme pour les candidatures à la présidence de l'UMP, les promoteurs d'un "mouvement" ont jusqu'au 18 septembre pour déposer leur motion en vue de la soumettre au vote des militants le 18 novembre. La motion doit être parrainée par 10 parlementaires issus d'au moins 10 fédérations.

Vous aimerez aussi

Nicolas Sarkozy le 4 septembre 2016 à La Baule  [JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP]
Justice Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy dénonce «une manoeuvre politique grossière»
Valérie Pécresse Qu'est ce que le «bouclier de sécurité» voulu par Valérie Pécresse ?
Élections régionales Régionales : Estrosi et Bertrand donnés gagnants face au FN

Ailleurs sur le web

Derniers articles