Mickey défile en Corée du Nord sans l'autorisation des studios Disney

Mickey défile à Tokyo, au Japon, en septembre 2011[AFP/Archives]

Les studios hollywoodiens Walt Disney ont affirmé mardi qu'ils n'avaient donné aucune autorisation à la Corée du Nord pour utiliser plusieurs de ses personnages de dessin animé lors d'un spectacle haut en couleur donné dans l'Etat communiste récemment.

"La société Walt Disney n'a donné aucune autorisation pour l'utilisation de ses personnages de dessin animé", a déclaré une porte-parole des studios après que des versions de Mickey, Minnie, Winnie l'ourson ou d'autres héros célèbres eurent été aperçus sur la scène d'un grand spectacle donné sous les yeux du nouveau dirigeant Kim Jong-Un.

Ce spectacle était assez inhabituel en Corée du Nord, le pays n'utilisant pas en général de personnages venus des Etats-Unis. De jeunes musiciennes avec des robes noires assez courtes ont également été vues sur scène, ce qui constitue là aussi une première.

Lundi, la télévision montrait un Kim Jong-Un souriant, applaudissant le spectacle aux côtés d'une mystérieuse jeune femme régulièrement apparue à ses côtés récemment, dont on ne sait s'il s'agit de sa petite amie ou de sa soeur.

Le dirigeant nord-coréen, qui a pris les rênes du pays en décembre à la mort de son père Kim Jong-Il, pourrait selon certains analystes tenter d'emmener le pays dans une nouvelle direction. Mais d'autres considèrent l'essai de tir de fusée manqué en avril comme une preuve de la volonté isolationniste du nouveau dirigeant.

Ce n'est pas la première fois que la Corée du Nord et Disney se croisent dans l'actualité. En 2001, l'un des frères de Kim Jong-Un avait été arrêté alors qu'il tentait d'entrer dans le parc Disneyland de Tokyo avec un faux passeport.

Vous aimerez aussi

Mouvement social Gilets jaunes, en direct : enquête ouverte après des prélèvements sanguins lors de manifestations
21 millions de joueurs tentent leur chance au loto au moins une fois par an.
Résultats du Loto Le tirage du loto du lundi 20 mai
Les parents du tétraplégique Vincent Lambert, son Pierre Pierre Lambert et sa mère Viviane Lambert, arrivant à l'hôpital à l'hôpital Sébastopol à Reims le 19 mai 2019  [FRANCOIS NASCIMBENI / AFP]
Justice Affaire Vincent Lambert : la cour d'appel de Paris ordonne la reprise des traitements

Ailleurs sur le web

Derniers articles