Jericho, le "frère" de Cecil le lion, est toujours vivant

Jericho, bien vivant, n'est même pas le frère de Cecil le lion (sur la photo) tué par un chasseur américain début juillet. [ZIMBABWE NATIONAL PARKS / AFP]

Quelques jours après l'annonce de la mort de Cecil, un lion du Zimbabwe, de la main d’un chasseur américain, la toile s’est à nouveau enflammée samedi en apprenant que le frère de l’animal, un lion nommé Jericho, avait été tué à son tour. Une information démentie par le parc Hwange, qui a par ailleurs indiqué que les deux fauves n’étaient même pas frères.

 

Jericho le lion est toujours vivant. Annoncé mort par plusieurs sources samedi, le fauve du parc Hwange au Zimbabwe, où vivait également Cecil le lion tué par un riche chasseur américain, a pu être photographié dimanche dans la matinée après son premier repas de la journée.

Une information dévoilée par le parc Hwange qui a souhaité mettre fin aux rumeurs, indiquant par ailleurs que l’animal n’était même pas le frère de Cecil. Le fauve en question fait l’objet d’un projet de recherche sur la longévité des lions, dirigé par le scientifique britannique Brent Stapelkamp. C’est lui-même qui a photographié la bête.

 

 

Further Statement from Zimbabwe Parks and Wildlife Management Authority on Jericho the Lion

Posted by Tikki Hywood Trust on dimanche 2 août 2015

 

Chasseurs de trophées

L’émoi était encore vif, dimanche, au Zimbabwe et sur Internet après la mort du lion Cecil, véritable attraction touristique dans le pays, tué début juillet par Walter Palmer, un riche chasseur américain. Vendredi, le Zimbabwe demandait même l’extradition de ce dentiste chasseur de trophées venant du Minnesota.

Dimanche, on a par ailleurs appris qu’un autre chasseur de trophées américain avait été mis en cause au Zimbabwe, suspecté d'avoir chassé un lion sans permis en avril. Un organisateur de safari était entendu par la police après avoir été interpellé samedi, ont indiqué le gouvernement et l'autorité des parcs nationaux.

 

Vous aimerez aussi

Le nombre d'éléphants d'Afrique a chuté de 1,3 million dans les années 1980 à moins de 400.000 aujourd'hui, selon une ONG.
Zimbabwe Un chasseur qui a tué 5.000 éléphants et autres animaux sauvages dit n'avoir «aucun regret»
Des pylônes émergent d'une zone inondée aux abords de Beira, au Mozambique, le 19 mars 2019, après le passage du cyclone Idai [ADRIEN BARBIER / AFP]
catastrophe naturelle Zimbabwe : 200.000 personnes touchées par les inondations et le cyclone Idai
La ville de Beira, au Mozambique, inondée par le cyclone Idai, 18 mars 2019 [Rick Emenaket / Mission Aviation Fellowship/AFP]
catastrophe naturelle Cyclone au Mozambique et au Zimbabwe : le bilan pourrait dépasser les 1.000 morts

Ailleurs sur le web

Derniers articles