Les vies fantasmées de Virginie Hocq

Virginie Hocq revisite le passé dans la peau de Marie-Antoinette Virginie Hocq revisite le passé dans la peau de Marie-Antoinette[Gregory Navarra]

La pétulente Virginie Hocq signe avec Sur le fil un one man show drôle et poétique peuplé de personnages décalés. De la haute couture de l'humour.

 

Au jeu des comparaisons, Virginie Hocq a la folie de Julie Ferrier et la classe et le franc-parler de Valérie Lemercier. Mais c’est surtout une personnalité à part entière. Dans Sur le fil, son nouveau one-woman show, la pétulante Belge présente un spectacle cousu main.

Bien loin du stand- up qui envahit la scène, Virginie Hocq tisse un spectacle poétique, un vrai récit, et  imagine les vies qu’elle aurait pu avoir. Avec tendresse, elle dresse le portrait d’une dizaine de personnages. Un jeu d’enfant pour cette comédienne, qui explique avec autodérision "ne pas avoir toutes les frites dans le même sachet", à traduire par "ne pas être toute seule dans sa tête".

 

Une galerie de personnages complètement loufoques

Quand l’artiste ouvre la boîte des différentes figures de son show, elle en sort, entre autres, une hôtesse de l’air alcoolique, un mannequin pour paquet de cigarettes, une bourgeoise prête à tout pour faire plaisir à son mari.

Naturelle et spontanée, elle passe d’un personnage à l’autre avec l’aisance d’un équilibriste. Un sens inné du jeu qu’elle met au service d’un texte ciselé et d’une véritable interaction avec son public. Une humoriste à découvrir.
 

Sur le fil, jusqu’au 26 avril, Théâtre de Paris, Paris 9e.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles