Le ballet américain consacré dans une exposition à l'Opéra de Paris

Photographies, maquettes de décors et costumes d'époque sont rassemblés au Palais Garnier.[©E. Bauer / Opéra national de Paris]

Alors que la saison de l'Opéra de Paris s'achève sur un programme rassemblant George Balanchine et Justin Peck, le Palais Garnier célèbre soixante-dix ans de chorégraphies américaines dans une exposition poétique.

Les audaces opératiques de Jerome Robbins, l'abstraction syncopée de Merce Cunningham, l'intensité émotionnelle d'Alvin Ailey, les tableaux poétiques de Carolyn Carlson... A première vue, seule leur nationalité rapproche les chorégraphes américains dont les œuvres furent dansées à l'Opéra de Paris. Mais l'exposition décèle d'autres points communs : une inclination aux corps athlétiques, prêts à bondir comme dans les meilleurs "musical", et une recherche stylistique toujours plus aiguë.

Maquettes de décors, croquis de costumes, photographies en pagaille, notes chorégraphiques et tenues de scène, comme ce sublime tutu de tulle noir rebrodé de sequins que porta l'étoile Claude Bessy. L'accrochage jongle entre ces inestimables reliques et des extraits vidéo où les interprètes de la maison française donnent vie aux écritures américaines les plus vibrionnantes. Une belle coopération.

Chorégraphes américains à l'Opéra de Paris, jusqu'au 25 septembre, Palais Garnier (9e).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles