Pourquoi pèse-t-on les diamants en carats ?

Un diamant pur incolore taillé en forme de poire de 101,73 carats photographié le 30 avril 2013 à Genève avant sa vente aux enchères [Fabrice Coffrini / AFP/Archives]

Dans les joailleries, la mas­se des diamants est traditionnellement exprimée en carats plutôt qu’en grammes. Cette pratique vient de l’Antiquité.

Le terme carat est issu de l’hébreu «kharouv», qui désigne le caroubier, un arbre à fèves qui pousse autour de la Méditerranée. A l’épo­que, on utilisait ses graines pour mesurer le poids des pierres précieuses sur une balance. Chaque carat pesait environ 0,195 gramme et leur masse était très régulière. Les diamantaires ont continué d’utiliser ce système de mesure très fiable jusqu’en 1907, année à partir de laquelle ils ont finalement opté pour le «carat métrique», arrondi précisément à 0,200 gramme, pour une question de simplicité.

En règle générale, si un diamant est imposant, il est d’autant plus rare et son prix ne sera que plus élevé. Jusqu’à présent, le plus gros diamant brut jamais trouvé demeure le «Cullinan», découvert en 1905 dans une mine près de Pretoria, en Afrique du Sud. Avant d’être taillé, celui-ci pesait 3 106 carats, soit 621,2 grammes.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles