Adidas lance des baskets imprimées en 3D

Les clients peuvent d’ores et déjà choisir la couleur et d’autres caractéristiques des chaussures, pour les précommander en ligne. [Capture d'écran Adidas sur Twitter]

À partir d’octobre prochain, Adidas va commercialiser des baskets dont la semelle a été fabriquée par une imprimante 3D : la «Futurecraft 4D».

La marque de sport s’est alliée avec Carbon, une start-up Californienne, spécialisée dans la technologie d’impression 3D dite «Digital Light Synthesis». Ce système permet de produire des semelles grâce à une résine liquide, qui réagit à la lumière et à l’oxygène.  

«Dans un premier temps, nous avons décidé qu’il fallait utiliser un matériau liquide, qui offre une plus grande flexibilité », explique Joseph Desimone, co-fondateur de Carbon. «La lumière découpe et entraine la solidification du liquide et l’oxygène la ralentit, ce qui permet de former la semelle».

Une production rapide

Cette méthode doit permettre de réduire le temps de production de la semelle. Elle est surtout beaucoup plus rapide que les imprimantes 3D traditionnelles, et ouvre le champ des possibles en terme de chaussures de sport.

«Cette technologie offre un nouveau design auquel on n’aurait jamais pensé avant, mais aussi une performance inégalable comparativement aux semelles fabriquées traditionnellement» commente Joseph Desimone, de la start-up Carbon.

«L’impression 3D nous offre des possibilités infinies», se félicite Paul Gaudio, directeur de la création d'Adidas, dans la vidéo de présentation de la Futurecraft 4D.

La marque aux trois bandes ambitionne de vendre 5 000 modèles de ses Futurecraft 4D cette année, puis de passer à 100 000 dès l’année suivante. Un grain de sable comparé à sa production annuelle, qui s’élevait à 360 millions en 2016.

Les clients peuvent d’ores et déjà choisir la couleur et d’autres caractéristiques des chaussures, pour les précommander en ligne

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles