A 95 ans, il recrée son groupe de jazz

Le presque centenaire Edward Hardy a reformé son groupe de jazz. [Capture YouTube / SWNS]

Il ne va sans doute plus jouer du piano debout. Mais à 95 ans, Edward Hardy, a récemment décidé de relancer son groupe de jazz. 

Ce pianiste britannique, ancien militaire, avait été placé en maison de retraite car il souffrait d’un début d’Alzheimer et d’une dépression. Pour tromper l’ennui et la maladie, il a lancé une petite annonce pour trouver des compagnons de jeu. Et à sa grande surprise, environ 80 propositions ont afflué de tout le Royaume-Uni en une semaine. 

Parmi les volontaires, figuraient aussi des anciens membres de son groupe de jazz, plus d’une trentaine d’années après leur dernier concert. Les acolytes ont donc réaccordé leurs instruments, plutôt bien même, d’après cette vidéo publiée sur Internet :

«Dès que je joue de la musique, je me sens plus jeune», a confié Edward avec enthousiasme. Cette «thérapie musicale» est d’ailleurs très bénéfique pour lutter contre son Alzheimer, selon le personnel médical de la maison de retraite. Un établissement dans lequel le groupe de «papis» a d’ores et déjà prévu de donner un concert dans le courant de l’année.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles