Beyoncé expose sa vision du féminisme

Beyoncé, star féministe mais pas que Beyoncé, star féministe mais pas que[MATT COWAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

En couverture du Elle ce vendredi 8 avril, Beyoncé donne un entretien au cours duquel elle évoque entre autre sa vision du féminisme.

La chanteuse, élue Femme la plus influente du monde en 2014 par le magazine Time, partage la définition du mot féministe de l’écrivaine nigérianne Chimamanda Ngozi Adichie, une définition samplée dans la chanson «Flawless» issue de son album éponyme.

«Féministe : une personne qui croit en l'égalité des sexes au niveau social, économique et politique ». «Dans cette chanson ainsi que dans ma tournée, j’ai voulu donner ma définition du féminisme » explique la star. «Pas par militantisme, ni pour proclamer que je suis féministe au monde entier, mais parce qu’il me semble qu'aujourd’hui encore, certains comprennent mal sa signification, pourtant celle-ci est simple».

beyonce_time_magazine.png

Ainsi, selon Beyoncé « toute personne pensant que les femmes et les hommes sont égaux en droit, est féministe. Je ne comprends pas pourquoi ce terme a encore une connotation négative, ni pourquoi être féministe devrait exclure le sexe opposé. Si vous êtes un homme qui pense que sa fille doit avoir les mêmes droits que son fils, alors vous êtes féministe ».

Sa maternité, son féminisme, ses polémiques…Les confidences de Beyoncé dans #ELLEenkiosque ! https://t.co/oXXbHXBn6i pic.twitter.com/2aidl3RUEd

Un combat encore d’actualité mais pas le seul

« Lutter contre les inégalités fait de vous quelqu'un de féministe, mais plus important encore, cela signifie que vous êtes humaniste», confie l’épouse de Jay Z, qui tient à préciser que le féminisme est un combat à mener parmi d’autres. «Je n'aime pas les étiquettes, je ne veux pas que le féminisme soit une priorité par rapport à d'autres combats comme le racisme. Je suis juste épuisée de toutes ces étiquettes. La société autorise l'homme à exprimer sa colère, ses peines, sa sexualité mais aussi son opinion, je pense que la femme possède les mêmes droits», s'insurge la chanteuse.

Et quand on lui demande ce qu'elle pense de ceux qui opposent féminité et féminisme elle répond : «Nous savons tous que c'est faux. Choisir d'être féministe n'a rien à voir avec votre féminité, ni votre masculinité d'ailleurs. Les personnes qui croient en l'égalité des sexes ne s'habillent pas pareil, ne parlent et ne pensent pas non plus de la même façon». Le féminisme est aussi une question d’éducation et Beyoncé l’affirme : «Les choses que nous apprenons à nos filles - comme exprimer ses sentiments, sa vulnérabilité - doivent également être enseignées aux garçons».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles