Quand Apple demande à un client de prouver qu’il n’est pas Saddam Hussein

Apple a demandé à l’un de ses clients de prouver qu’il n’était pas Saddam Hussein, ancien dictateur irakien mort il y a 10 ans. [ISAAC LAWRENCE / AFP]

Alors qu’un client souhaitait se faire rembourser son iPhone 7, il a eu la surprise de recevoir un email d’Apple lui demandant de prouver qu’il n’était pas Saddam Hussein, l’ancien dictateur irakien … mort il y a 10 ans. 

Cette drôle d’histoire se tient au Royaume-Uni, dans la ville de Birmingham. Sharakat Huassain, 26 ans, achète un iPhone 7 pour sa sœur. Cette dernière refuse le cadeau, et Sharakat Huassain contacte la marque à la pomme dans le but de se faire rembourser. C’est alors que l’histoire prend une tournure pour le moins comique. 

A lire aussi : A quoi sert la Touch Bar révolutionnaire des nouveaux MacBook Pro ?

«J’étais furieux d’avoir été lié à Saddam»

Sharakat Huassain reçoit ainsi un email d’Apple. Le contenu de ce message l’informe qu’il est sur liste noire gouvernementale, et que la marque ne peut donc ni lui vendre, ni lui rembourser le moindre produit. La lecture de l'email lui permet de prendre conscience qu’Apple a tout simplement confondu son client avec l’ancien dictateur irakien, Saddam Hussein, mort en 2006, il y a 10 ans. Une confusion qui n’a bien entendu pas eu lieu au moment de vendre le terminal. 

Sharakat Huassain s’est confié au journal britannique «The Sun» : «J’ai cru que cet email était un spam. J’ai été stupéfait d’apprendre qu’il était vrai. J’étais furieux d’avoir été lié à Saddam». Apple s’est depuis rendu compte de son erreur, s’est engagé à rembourser le client le plus rapidement possible, et lui a présenté ses excuses pour cette drôle d’erreur. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles