"Hacker" : le pouvoir des réseaux

Chris Hemsworth et Tang Wei dans le film de Michael Mann "Hacker". Chris Hemsworth et Tang Wei dans le film de Michael Mann "Hacker".[©UPI]

Après six ans d’absence, Michael Mann est de retour sur les écrans avec "Hacker", sa production la plus ambitieuse, tournée dans quatre pays et 74 décors différents. 

 

Après l’attaque d’une centrale nucléaire chinoise et une manipulation du cours du soja sur les marchés boursiers par des cybercriminels, le FBI n’a d’autres choix que de faire appel à Nicholas Hathaway (Chris Hemsworth). En effet, le code utilisé par les terroristes est une variation de celui créé par ce pirate informatique, seul capable de les localiser. Hathaway n’y voit d’abord que l’opportunité d’une liberté conditionnelle. Mais bien vite cette affaire devient personnelle.

Mettre en scène la cybercriminalité n’est pas toujours très cinégénique et Michael Mann n’évite pas cet écueil. En revanche, son génie est incontestable pour les courses poursuites et les fusillades - d’un grand réalisme - qui ne sont pas sans rappeler celles filmées pour "Miami Vice".

 

"Hacker", de Michael Mann, avec Chris Hemsworth. En salles mercredi.

 

La bande-annonce de "Hacker" :

 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles