Amazon : des bracelets électroniques pour les employés ?

Le but : surveiller les endroits où les employés posent leurs mains.[AFP/ARCHIVES]

Peu de temps après avoir ouvert son premier supermarché sans caisse aux Etats-Unis, Amazon a déposé un brevet de bracelet électronique destiné à ses employés.

L'objectif serait d'aider ces derniers a trouver les objets à envoyer. S'ils attrapent le mauvais, le bracelet se mettrait alors à vibrer.

Le concept a suscité des réactions virulentes en Italie, notamment de la part du chef du gouvernement italien, Paolo Gentiloni, qui a estimé auprès de l'AFP que «le défi, c'est un travail de qualité et non pas le travail avec un bracelet». «Homme ou esclave ? Je veux restituer la dignité du travail, certaines multinationales exploitent, pressent et ensuite mettent au rebut. Ca suffit !», a réagi de son côté, le leader de la Ligue du Nord, Matteo Salvini.

Mais selon Amazon, «les spéculations autour de ce brevet sont infondées. Tous les jours dans le monde entier, de nombreuses entreprises utilisent des scanners portables pour faire l’inventaire et préparer des commandes. Cette idée, si elle devait être implémentée dans le futur, faciliterait le travail de nos collaborateurs au sein des centres de distribution. Transférer un équipement de ce type au poignet des collaborateurs pourrait libérer leurs mains des scanners et leurs yeux des écrans d’ordinateurs ».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles