Du hammam à la plage

Tissage à plat ou en nid-d’abeilles, tons pastel ou couleurs franches, format XXXL pour les couples ou doublée éponge, ces pièces produites dans la région du Sahel tunisien sont à retrouver à Foire de Paris.[DR]

Envie de nouveauté ? Cet été, la classique serviette de plage se fait voler la vedette par la traditionnelle fouta.

 

Ce drap de bain en coton, utilisé à l’origine dans les hammams, a quitté les volutes vaporeuses pour de nouveaux usages.

Léger, facile à transporter, c’est l’objet mode et malin à glisser dans sa valise pour se prélasser sur la plage et plus encore. Jetés de lit, plaid, rideaux…

Avec ses franges tissées à la main par les femmes tunisiennes, ses larges rayures, son format XXL, ce symbole de l’artisanat tunisien se décline donc à l’infini.

La marque Fouta Tunisie, lancée en 2006, propose une large gamme de modèles tous plus élégants les uns que les autres.

Tissage à plat ou en nid-d’abeilles, tons pastel ou couleurs franches, format XXXL pour les couples ou doublée éponge, ces pièces produites dans la région du Sahel tunisien sont à retrouver à Foire de Paris, à partir de 12 euros la fouta traditionnelle. Un tarif très attractif. 

Le plus : outre sa dimension esthétique, la fouta est un objet écologique 100 % récup. Il est fabriqué à partir de chute de bobines de coton industriel.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles