Et pourquoi ne pas louer un sapin de noël ?

Cette année, plutôt que de laisser son sapin trainer sur le trottoir, pourquoi ne pas lui donner une seconde vie en le louant.[Aleksandar Cocek / CC]

Si le concept est encore très confidentiel en France, il est possible depuis quelques années de louer son sapin sur Internet.

 

Louer son sapin sur Internet, un concept qui vient d’Amérique du Nord, mais qui reste encore méconnu en France. Depuis 2009, l’idée a toutefois été importée en Europe grâce aux Suisses de chez Ecosapin. En 2012, c’est au tour d’une entreprise française, Treezmas, d’ouvrir ses portes.

L’idée est simple : pour 60 à 120 euros l’internaute peut donc louer un sapin. L’arbre, importé du Morvan, arrive chez lui dans son pot, accompagné d’un carnet de conseil pour l’entretenir. Sitôt la période des fêtes terminée, le sapin repart par transports chez un pépiniériste ou un agriculteur partenaire. S’il est petit, il reste en pot, s’il est grand, il est replanté en forêt.

Bien entendu, tous les conifères ne résistent pas forcément à la vie en appartement. Si l’arbre venait à périr, il serait recyclé et transformé en copeaux de bois.

 

En progression

Si cet aspect écologique attire le consommateur, le marché n’en reste pas moins, pour le moment, assez confidentiel. Mais il s’avère être en pleine progression.

En 2012, lors de son ouverture, le site Treezmas enregistrait ainsi 400 commandes. Un total qui s’élevait à 1.000 commandes en 2013. Et, cette année, il en attend près de 1.400. Ecosapin, sur le créneau depuis plus longtemps, expédie quant à lui 3.000 arbres par an.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles