Rio 2016 : la Corée du Nord confisque les Galaxy S7 de ses athlètes

En plus de ne pas pouvoir posséder de smartphone, les athlètes nord-coréens n'ont pas le droit de sortir du village olympique.[[UNG YEON-JE / AFP]]

La Corée du Nord a une vision bien à elle de l'esprit olympique. Le pays a en effet décidé de confisquer tous les smartphones offerts par Samsung à ses athlètes.

Le géant de l'électronique sud-coréen, sponsor des Jeux de Rio, avait fourni un Galaxy S7 à tous les participants à la compétition. 12.500 téléphones avaient ainsi été distribués au début des Jeux Olympiques dans le cadre d'une immense campagne publicitaire.

A lire aussi : Rio 2016 : le selfie iconique des Jeux Olympiques

La Corée du Nord très stricte sur les smartphones

Mais les 31 athlètes nord-coréens ne pourront pas en profiter. Le comité olympique de Corée du Nord les a formellement interdit de posséder un smartphone «dès leur entrée dans le stade Maracana lors de la cérémonie d'ouverture» et a confisqué les appareils offerts par Samsung, comme le rapporte Radio Free Asia. Le pays voudrait ainsi éviter toute communication de ses sportifs avec le monde extérieur et limiter les risques de défection. Et le fait que Samsung soit sud-coréen constitue une autre raison justifiant l'interdiction. 

Ce type de restriction, dictée par le dictateur Kim Jong-un, est monnaie courante pour les citoyens nord-coréens. Avant le début des Jeux, les athlètes ont reçu l'ordre de revenir au pays avec «au moins cinq médailles d'or». Leur sort en cas de défaite inquiète les médias du monde entier. Le Korea Times avait avancé la possibilité que les sportifs jugés décevants soient envoyés dans un camp de concentration du pays. L'équipe de football nord-coréenne y aurait été envoyée à la suite de sa défaite au Mondial de 2010.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles