Rio 2016 : Renaud Lavillenie conspué et en larmes sur le podium

Renaud Lavillenie a été hué par la foule au moment de recevoir sa médaille d'argent. [Capture d'écran]

Déjà hué lors de la finale du saut à la perche, Renaud Lavillenie l’a également été lors de la remise des médailles. Il n’a pas pu retenir ses larmes.

L’image est forte, terrible. Mardi 16 août, alors que l’on remettait les médailles du concours de saut à la perche, la foule a commencé à s’agiter et à siffler au moment où Renaud Lavillenie recevait sa breloque en argent. Une bronca très dure qui a choqué et suscité l’incompréhension du nouveau champion olympique de la discipline et héros national Thiago Braz, qui lancé des appels au calme.

Puis est venu le moment de l’hymne brésilien. Le Français, qui avait tenu jusqu’ici malgré une tension manifeste, n’a pu s’empêcher de pleurer, touché au cœur par la violence de la réaction du public. Un peu plus tard, il a déclaré s’être senti humilié. «Honnêtement, je ne le souhaite à personne, c’est ignoble», a-t-il déclaré au micro de France Télévisions, ajoutant que son adversaire «n’y est pour rien» et qu’il l’appréciait.

Soutien

Renaud Lavillenie, conspué en raison de son parallèle douteux entre les Brésiliens et le public allemand des JO de Berlin de 1936, a reçu, peu après la cérémonie, le soutien du CIO. Le président du comité international olympique s’est ainsi dit «choqué du comportement de la foule à l’encontre de Renaud Lavillenie lors du podium. C’est Inacceptable pour les Jeux Olympiques

Le perchiste a également été réconforté par celui qui l’a dépossédé de l’or olympique et de Sergueï Bubka, la légende du saut à la perche. Une belle image pleine de sportivité et qui rend cet épisode un peu moins amer.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles