Un sanctuaire antique découvert en Grèce

Les vestiges d'un sanctuaire grec inconnu d'Asclépios (Esculape), le dieu-médecin antique, ont été mis au jour sur le site de l'ancienne Dafnounta, sauvés des bulldozers d'un chantier d'autoroute, a annoncé lundi l'équipe des fouilles[AFP/ GREEK CULTURE MINISTRY]

Les vestiges d'un sanctuaire grec inconnu d'Asclépios (Esculape), le dieu-médecin antique, ont été mis au jour sur le site de l'ancienne Dafnounta, sauvés des bulldozers d'un chantier d'autoroute, a annoncé lundi l'équipe des fouilles.

"Nous avons eu la chance de tomber sur le temple, dont l'existence n'était pas connue, juste à temps avant de devoir comme prévu, pour débloquer la construction de l'autoroute, mettre fin aux fouilles de sauvegarde", a raconté à l'AFP l'archéologue responsable, Maria Fotini Papaconstantinou.

"Ensuite, cela a été un combat contre la montre pour conclure l'examen des vestiges et déplacer pour les sauver les soubassements du temple sur 200 m, un travail que nous avons finalement réalisé en six mois alors que deux ans n'auraient pas été de trop".

De taille modeste, 30 mètres de long sur 15 de large, le sanctuaire est celui "d'une petit ville provinciale, mais son intérêt est qu'il est l'un des plus anciens de ce culte retrouvés en Grèce, datant du 5ème siècle avant JC, et que la structure des diverses installations est parfaitement conservée", a expliqué cette archéologue.

Les sanctuaires dédiés à Asclépios, le dieu guérisseur aux serpents sacrés, dont l'un des plus fameux se trouve sur le site d'Epidaure, dans le Péloponnèse, associaient culte et pratiques thérapeutiques, offrant aux pèlerins hôtellerie, réfectoire, bains et salles d'incubation.

Décrite au premier siècle par l'historien Strabon, et localisée au 19ème au dessus du petit port d'Aghios Konstantinos (à environ 200 km au nord d'Athènes), la cité antique de Dafnounta n'avait jamais été fouillée jusqu'au creusement de l'autoroute, de 2005 à 2007, seuls quelques restes de fortifications émergeant pour attester de son existence.

"L'enjeu maintenant est d'assurer que les restes du temple pourront être protégés et mis en valeur", a conclu l'archéologue.

Vous aimerez aussi

découverte Des étudiants en archéologie découvrent une balle de sport du Moyen-Age
Archéologie Une dent de lait de 560.000 ans découverte dans les Pyrénées-Orientales
Archéologie Un liquide rouge découvert dans un sarcophage est-il l'élixir de vie ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles