Un bronze de Rodin adjugé 351.000 euros

Le bronze d'Auguste Rodin, "L'Éternel Printemps" vendu aux enchères à Toulouse, le 27 mars 2013 [Pascal Pavani / AFP] Le bronze d'Auguste Rodin, "L'Éternel Printemps" vendu aux enchères à Toulouse, le 27 mars 2013 [Pascal Pavani / AFP]

Un bronze d'Auguste Rodin, "L'Éternel Printemps", représentant l'étreinte passionnée d'un couple dénudé, a été vendu aux enchères mercredi à Toulouse pour 351.000 euros, a-t-on appris auprès de la salle des ventes.

Mis à prix à 100.000 euros, le bronze de 51 cm de haut a été adjugé 351.000 euros (430.000 avec les droits) par un acheteur présent dans la salle mais dont la nationalité n'a pas été divulguée, au terme d'une vente très animée qui a vu des amateurs d'art se disputer l'oeuvre sur place et via 10 lignes de téléphone.

La sculpture, inédite sur le marché, était jusqu'à présent la propriété d'une famille toulousaine. C'est un industriel de la ville, dirigeant une fabrique de chaussures mais également grand amateur et collectionneur d'art, qui en avait fait l'acquisition au début du XXe siècle.

"Cette oeuvre est liée à un contrat du vivant de l'artiste entre celui-ci et son fondeur, la maison Barbedienne", a expliqué à l'AFP le commissaire priseur, Jérôme de Colonges.

Une trentaine de bronzes avaient ainsi été réalisés entre 1900 et 1917 en quatre tailles différentes à partir de cette sculpture célébrant l'amour et le printemps.

Selon les spécialistes, l'oeuvre serait celle d'un Rodin amoureux, vraisemblablement inspiré par sa relation avec son élève Camille Claudel.

Elle avait rencontré un très grand succès lors de son exposition au salon des artistes français en 1898.

En 2011, un "Baiser" (bronze) de Rodin avait été vendu 570.000 euros à Deauville, en 2009, "Le Penseur" (bronze) avait été adjugé pour 3,095 millions d'euros à Paris et en 2008, une "Ève" (bronze), grand modèle, avait été vendue 18,9 millions de dollars à New York.

À suivre aussi

Basket Coupe du monde de Basket : la France décroche le bronze
Autriche Elle bronze nue à sa fenêtre et provoque un accident
Steve Missilier à l'arrivée du Géant de Sotchi.
Sotchi Géant de Sotchi : argent et bronze pour la France

Ailleurs sur le web

Derniers articles