Robin des Bois a-t-il réellement existé ?

Héros de légende, Robin des Bois s'inspire d'un brigand au grand coeur qui vivait au XIIIe siècle[Capture d'écran Youtube/ Disney]

Héros de légende, Robin des bois n’existe pas uniquement sous les traits d’Eroll Flynn, Kevin Costner ou Russel Crowe. Il s’inspire d’un brigand au grand cœur qui vivait au XIIIe siècle caché dans les bois.

 

Robin des Bois, prince des voleurs, a tellement brouillé les pistes derrière lui dans la sombre forêt de Sherwood que les historiens modernes eux-mêmes ne parviennent pas à établir avec certitude la véracité de son existence, ni son identité exacte.

Correspond-il au Robert Hood décrit vers 1230 dans des archives seigneuriales comme ce fugitif qui «a volé pour le plus grand nombre» ? Fut-il au contraire ce paysan de Wakefield, dans le Yorkshire, qui prit part à un soulèvement contre le duc de Lancastre en 1322 et aurait transgressé «les lois de la forêt» ? Nul ne le sait.

 

Vidéo : La version de 1938 avec Eroll Flynn :

 

 

On le fait tantôt sujet du Yorkshire, tantôt habitant de Nottingham, vivant sous le règne de Richard Cœur de Lion, ou sous celui d’Edouard II. Toujours est-il que cette figure légendaire prend sa source au Moyen Age, comme héraut de la lutte du petit peuple opprimé par une administration véreuse, qu’incarne à merveille le méchant shérif de Nottingham.

 

Vidéo : la version de 1973 de Disney :

 

 

Apparaissant une première fois en 1377 dans Pierre le Laboureur, de William Langland, c’est surtout au XVIe siècle que sa figure se développe et que lui sont adjoints ses compagnons d’infortune – Petit Jean, Frère Tuck et la belle Marianne. Celle-ci est d’ailleurs empruntée à une pièce du poète français Adam de la Halle, pour ajouter une touche passionnelle aux aventures du révolté Robin.

Mais c’est Walter Scott qui lui donne ses lettres de noblesse dans Ivanhoé : Robin Hood (littéralement «à la capuche» et non «des bois») y participe à la résistance du peuple saxon contre les nouvelles élites normandes fraîchement débarquées avec Guillaume le Conquérant.

 

Vidéo : la version de 1991 avec Kevin Costner :

 

 

Dans les versions modernes de la légende, Robin des Bois se serait installé dans la forêt de Sherwood, dans le comté du Nottinghamshire. Pour cette raison, les gens du comté entretiennent une affinité particulière avec le personnage. Un des sites liés à Robin des Bois est le « Major Oak Tree », un chêne considéré comme étant le repaire du voleur.

 

Le "Melk Oak Tree", situé dans la forêt de Sherwood, est considéré comme le repaire de Robin des Bois [CC/John W. Schulzer]

 

Suivant les époques et les priorités, Robin des Bois est donc paré de vertus changeantes : défenseur de la veuve et de l’orphelin, incarnation de la résistance du peuple anglais aux envahisseurs, ou encore «légitimiste» gardant le trône du roi Richard contre les prétentions de son frère, le ridicule Jean sans Terre.

C’est, ô ironie, peut-être Walt Disney qui parviendra le mieux à nouer toutes ces qualités populaires en une seule gerbe.

 

(ARCHIVE)

 

M. Pokora : le futur Robin des Bois se livre

Espagne : des Robin des Bois contre la crise

Un Robin des bois japonais offre des lingots d’or

Le légendaire Richard Cœur de Lion percé à cœur

 

À suivre aussi

Celles : le village enseveli revit
Histoire Celles : le village enseveli revit
Histoire «Sauvons notre patrimoine», le nouveau livre de Stéphane Bern est en librairie
Archéologie On sait à quoi ressemblait notre ancêtre de 3,8 millions d'années

Ailleurs sur le web

Derniers articles