Christ de Borja : des droits pour sa "restauratrice"

Le Christ de Borja original, puis avant et après restauration. [CENTRO DE ESTUDIOS BORJANOS]

Il y a un an, Cecilia Gimenez avait voulu restaurer « Ecce homo », un portrait du Christ à Borja, dans une église du nord de l’Espagne. Mais aujourd’hui, cette peintre amateur de 82 ans pourrait bien toucher des droits sur son « œuvre ».

 

C’était en août 2012. Cecilia Gimenez, s’était mis en tête de restaurer le Christ de Borja, une peinture d’une artiste locale datant d’un siècle. Mais plus que restaurer le Christ elle l’avait plutôt dénaturé.

Cette nouvelle « œuvre » a alors fait même fait le tour du monde,  les médias s’étant précipités sur l’affaire. La peinture « restaurée » a d’ailleurs attiré près de 70.000 visiteurs dans l'église, selon un journal local, Heraldo.

 

Finalement, tous les commentaires ironiques ont fait que le « Ecce homo » est devenu une des icônes de l’année. Et Cécilia Gimenez pourraient bien en profiter. L’octogénaire devait signer cette semaine un accord qui lui attribuerait 49% des droits tirés de l’utilisation de sa peinture. Le reste reviendrait à la fondation municipale, qui récolte déjà un euros par visiteurs venus admirer la restauration. 

Cependant, l’avocat de Cecilia a précisé que sa cliente allait reverser ses bénéfices à une association caritative : « Personne ne veut se faire de l'argent en profitant de cette situation » a-t-il insisté.

Sauf que les descendants de l’artiste originale, Elias Garcia Martinez, ne l’entendent pas de cette oreille et souhaitent que le Christ soit une nouvelle fois restauré. Mais au contraire, plusieurs pétitions réclament la conservation de la restauration de Cecilia Gimenez, oeuvre qui rappellerait celles de Goya et Modigliani.

Un an plus tard, Cecilia est fière que sa vision de l’art ait été répandue à travers le monde, comme elle le confie à Heraldo. L’octogénaire expose désormais ses propres oeuvres.

 

La tableau du Christ défiguré attire des centaines de visiteurs

Une pétition en faveur du tableau du Christ défiguré

La femme qui a défiguré le Christ de Borja réclame de l'argent

Les détournements les plus drôles

 

 

À suivre aussi

Le centre Pompidou accueille une importante exposition sur le peintre Francis Bacon
Expositions Paris : les 7 expos de septembre à ne pas rater
Le Centre Pompidou a annoncé qu’il comptait porter plainte pour dégradation.
Art Un pochoir de Banksy volé aux abords du Centre Pompidou
Don Une inconnue lègue 5 tableaux de Gustave Caillebotte au musée d'Orsay

Ailleurs sur le web

Derniers articles