6 livres de la rentrée à partager avec ses enfants

Pour 87 % des français (sondage Yoobox), les enfants ne lisent pas assez Pour 87 % des français (sondage Yoobox), les enfants ne lisent pas assez. [MYCHELE DANIAU / AFP]

Que lire à ses enfants ? Quel roman acheter aux apprentis lecteurs qui leur ferait oublier les affres des écrans ? Suivez le guide.

Pour 87 % des français, les enfants ne lisent pas suffisamment et pour 69 % d'entre eux, ils lisent moins qu'avant, selon un sondage Yoobox. Pourtant l'offre est pléthorique et il y en a pour tous les âges, comme pour tous les goûts.

Pour les tout petits

«On s'ennuie» ! de Jean Leroy et Ella Charbon

charbon_leroy_onsennuie_visuel1_5d92028326b6a.jpg

©Jean leroy / Ella Charbon / L'Ecole des loisirs

Quel parent n'a pas entendu son enfant se plaindre de son désoeuvrement ? Pas question pour autant pour Mim et Crocus de ranger leur chambre. Ordonner le jardin avec papa pourrait s'avérer plus passionnant. Après la célèbre «soupe aux frites» et la problématique de faire manger des légumes, Jean Leroy et l'illustratrice Ella Charbon s'attaquent au fameux «ennui», difficile à gérer par des parents débordés. Une histoire douce et toute en couleur qui aidera les petits et leurs parents à trouver des solutions aussi efficaces que ludiques.

«On s'ennuie ! » de Jean Leroy et Ella Charbon, L'Ecole des loisirs, 10 €.

A partir de 4 ans

Les trois (autres) petits cochons, d'Alice Brière-Haquet et Charlotte Lagrange

capture_decran_2019-09-30_a_15.31.04_5d9203ba7240f.png

Capture d'écran © Alice Brière-Haquet / Charlotte Lagrange / Little Urban

Tout le monde connaît l'histoire des trois petits cochons.... racontée côté petits cochons. Et s'ils n'étaient pas si innocents qu'il n'y paraît ? «Les trois (autres) petits cochons» reprend le célèbre conte pour le retourner contre le trio rose. Ici, trois petits cochons ont bien construit une cabane en paille, une autre en bois mais pas de brique, juste un hamac et une guitare pour le troisième compère. Pourquoi faire autrement puisque le loup est leur ami ? Jusqu'à ce que trois (autres) petits cochons, forts de leur experience face à un loup vorace ne viennent les alerter du danger. C'est alors qu'ils installent barricades, maisons en pierre, caméras, murs et fenêtres grillagées un peu partout. La sécurité au lieu de la liberté ? Alice Brière-Haquet et Charlotte Lagrange offrent un joli livre coloré et foisonnant, plein d'humour et finalement très engagé sur le prix de la liberté.

Les trois (autres) petits cochons, d'Alice Brière-Haquet et Charlotte Lagrange, Little Urban, 14,50€.

A partir de 6 ans

«La vérité sur ma folle école», de Davide Cali et Benjamin Chaud

capture_decran_2019-09-30_a_15.21.36_5d92019a7108f.png

Capture d'écran © Davide Cali / Benjamin Chaud / éd. Hélium

«Pas grand chose à voir», selon le jeune héros qui fait visiter son école à la nouvelle élève. Sauf qu'au gré des pages, on découvre un tobogan à looping qui permet d'aller en récréation, une prof de sport championne olympique capable de porter à bout de bras tous ses élèves, un dragon gardien des objets trouvés, une directrice experte en lévitation, ou encore un labo de science aux allures de NASA. Le très récompensé Benjamin Chaud s'offre ici les talents d'illustrateur de Davide Cali. Le résultat est à la hauteur des espérances : les enfants sauront se promener avec joie dans cette «folle école» qui fourmille d'inventions dingues et de personnages farfelus. De quoi réconcilier les plus gros cancres avec l'institution.

La vérité sur ma folle écolle, de Davide Cali et Benjamin Chaud, éd. Hélium, 12,90 €.

«Les toutous à Paris», de Dorothée de Monfreid

les-toutous-a-paris_12-13_5d9201f82ea05.jpg

© Dorothée de Monfreid / L'école de loisirs

L'oncle Jacob va fêter ses 100 ans, chez lui, à Paris. Les toutous sautent donc dans un train direction la capitale. Mais cette ville s'avèrent immense pour ces petits chiens. Sauront-ils trouver la «rue du Gros-Caillou» ? Rien n'est moins sûr. En revanche, cette escapade urbaine leur permettra de vibrer au rythme de Paris, de mettre à l'épreuve leur sympathique amitié et de faire découvrir, avec des yeux nouveaux, un peu de la Ville Lumière aux jeunes lecteurs. Armée de son humour désormais célèbre, Dorothée de Monfreid (Coco, Le meilleur resto du monde) signe une nouvelle aventure aussi désopilante que son dessin reste doux et chaleureux.

Les toutous à Paris, de Dorothée de Monfreid, L'école des loisirs, 13,90€.

A partir de 8-9 ans

L'école de Motordu, Lézard plastique, de Pef

j02208_5d920a544f762.jpg

© Pef / Gallimard Jeunesse

Avis aux nombreux fans du Prince de Motordu et de sa bien-aimée Princesse Dézecolle. Le duo est de retour sur les bancs de l'école en version poche. Cette fois, un concours d'art est organisé dans toutes les écoles de la ville. La princesse Dézecolle, toujours institutrice, décide d'y inscrire les élèves de sa classe. Le Prince de Motordu accepte de leur venir en aide... La recette du succès de Pef ? Bien sûr le style de ses illustrations reste coloré et cocasse mais c'est peut-être bien la joie de jouer avec les mots que l'auteur parvient à insuffler avec vigueur. Peut-être la meilleure technique jamais inventée pour faire aimer la langue française aux jeunes lecteurs.

L'école de Motordu, Lézard plastique, Pef, Gallimard jeunesse, Folio Cadet Premiers romans, 6,40€

20 histoires pour vivre ensemble, de Pierre Gemme et Jules

capture_decran_2019-09-30_a_16.18.44_5d920ee72ef27.png

Capture d'écran © Pierre Gemme / Jules / Flammarion Jeunesse

Dans la classe de Madame Angèle, ils sont vingt. Autant d'enfants que d'histoires, d'origines et de caractères différents. Une bonne matière romanesque pour Pierre Gemme qui a ensuite imaginé vingt courtes histoires pour inciter à la tolérance, l'empathie et la solidarité. Grâce à ce format, les histoires peuvent se lire isolées les unes des autres ou non, en fonction de l'envie de l'enfant. Petit plus : à la fin de chaque histoire, des explications, un quizz ou des débats viennent en appui documentaire.

20 histoires pour vivre ensemble, de Pierre Gemme et Jules, Flammarion jeunesse, 12€.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles