«Amertume apache» : on a lu le nouveau Blueberry signé Joann Sfar et Christophe Blain

Un nouveau Blueberry par Joann Sfar et Christophe Blain sort en librairie ce 6 décembre Un nouveau Blueberry par Joann Sfar et Christophe Blain sort en librairie ce 6 décembre[© Christophe Blain / Joann Sfar / Dargaud]

Blueberry est de retour en librairie, grâce à la collaboration de Joann Sfar et Christophe Blain. Entre continuité de la série créée par Jean Giraud et Jean-Michel Charlier et distance avec l'original, le défi s'avère assumé et réussi.

Grand Ouest, territoire Apache. Le lieutenant Blueberry est témoin d'un ignoble crime perpétré par trois «gamins» d'une communauté religieuse voisine sur deux femmes apaches. Il tente de les arrêter mais rien n'y fait. Elles étaient la femme et la fille d'un chef indien respecté, nommé Amertume. Le soldat, blessé, ramène alors les dépouilles des deux femmes aux Indiens et se lance sur la piste des coupables. Mais la petite troupe rassemblée par Blueberry est massacrée par les Indiens. Un embrasement de la région semble inévitable. Parallèlement, Ruth, la femme du commandant du fort, semble prête à tout quitter pour se jeter dans les bras de l'ombrageux lieutenant... 

Cheveux en bataille, nez cassé à la Belmondo, veste fatiguée et Stetson vissé sur le crâne, le lieutenant Blueberry n'a pas pris une ride, tout en adoptant le meilleur du trait de Christophe Blain («Quai d'Orsay») qui s'éloigne clairement de la patte réaliste de Jean Giraud. Au bout de deux ans de travail, l'auteur livre des paysages de rocheuses magnifiques comme des personnages très expressifs afin de servir ce scénario élaboré à quatre mains avec Joann Sfar («Le Chat du rabbin»), qui n'est que la première partie d'une nouvelle aventure addictive et résolument moderne.

Un western mélancolique aux accents féministes

Dès le début de cette nouvelle aventure, le lieutenant Blueberry paraît un peu plus sombre encore que par le passé, un peu plus lointain aussi de ses congénères humains. Pourtant, il ne perd en aucun cas ses valeurs humanistes et n'hésite pas à mettre tout en oeuvre pour éviter un embrasement des conflits entre le fort et les Apaches, et reste solidement fidèle à son vieil ami Jim McClure, toujours aussi alcoolique mais sympathique. Son rapport aux femmes, lui, semble teinté d'un voile de désillusion et il n'hésite pas à faire souffrir la jolie Ruth (sa ressemblance troublante avec Claudia Cardinale est-elle un hommage ?) pour la protéger d'une folie amoureuse. 

capture_decran_2019-12-05_a_17.19.11_5de9327497ed3.png

© Christophe Blain / Joann Sfar / Dargaud

Les femmes dans ce paysage de western sont, elles, loin d'être traitées comme des faire-valoirs agréables à regarder. Christophe Blain et Joann Sfar semblent profiter de cette aventure en territoire Apache pour montrer à quel point elles peuvent se montrer courageuses (comme l'épouse Mcintosh, seule à garder son ranch pendant que son mari se saoûle à la ville), téméraires, comme la jeune et inconsciente Bimhal, qui, si elle n'est pas excusée de ses meurtres, peut avoir des circonstances atténuantes au vue de son passé douloureux, ou encore comme la passionnée Ruth qui meurt d'ennui dans son mariage lisse avec le commandant et rêve d'aventures et d'amour avec le ténébreux Blueberry.

capture_decran_2019-12-05_a_17.18.49_5de932c2df002.png

© Christophe Blain / Joann Sfar / Dargaud

Un premier tome plein de promesses d'un diptyque qui s'annonce passionnant. Le festival d'Angoulême ne s'y est d'ailleurs pas trompé en incluant cet album à la sélection officielle. 

«Blueberry», tome 1, «Amertume Apache», de Joann Sfar et Christophe Blain, 64p., Dargaud, 14,99€.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles