Tour de France 2015 : les objectifs des 22 équipes

Le classement par équipes est l'une des priorités de l'équipe AG2R La Mondiale.[LUK BENIES / AFP]

Le Tour de France est loin de se résumer à un match à quatre (Contador, Froome, Nibali, Quintana) pour le maillot jaune. Chacune des 22 équipes s’est fixée des objectifs précis.
   

AG2R La Mondiale : Bardet et Péraud se partagent les responsabilités. Le classement par équipes est l'autre priorité d'un groupe ambitieux.
 

Astana : Nibali, vainqueur l'an passé, postule à une deuxième victoire. Avec l'aide d'une équipe expérimentée et efficace.
 

BMC : objectif podium pour Van Garderen, 5e à deux reprises. Le contre-la-montre par équipes est aussi dans la mire.
 

Bora : la formation allemande compte sur S. Bennett dans les sprints et vise les ouvertures dans les étapes pour baroudeurs.
 

Bretagne-Séché : l'équipe bretonne fait confiance aussi bien à l'expérience (Fédrigo) qu'à la jeunesse (Sepulveda) pour trouver l'ouverture.
 

Cannondale : Hesjedal, D. Martin et Talansky sont les trois chefs de file désignés dans un groupe au caractère le plus souvent offensif.
 

Cofidis : Bouhanni, même affaibli au départ par sa récente chute, reste la meilleure carte. Navarro pour les terrains plus accidentés.
 

Etixx : Cavendish dans les sprints, T. Martin dans le chrono, Kwiatkowski dans les étapes pour puncheurs: l'équipe belge est supérieurement armée.
 

Europcar : Rolland se fait oublier mais joue le classement général. Voeckler, imprévisible, et Coquard, remuant, sont les autres atouts du groupe.
 

FDJ : priorité à Pinot, en progression par rapport à l'année passée (3e). Démare veut justifier son statut.
 

Giant : sans Kittel, écarté, l'équipe allemande mise sur Degenkolb, au registre élargi. Barguil, pour ses débuts, n'a rien à perdre.
 

IAM : dans un groupe qui mêle surtout rouleurs (Brandle pour le chrono d'Utrecht) et baroudeurs, Frank vise une place dans les dix premiers.
 

Katusha : Kristoff, souvent irrésistible cette saison, veut "scorer" dans les étapes de plaine. Rodriguez est l'alternative sur les arrivées en montée.
 

Lampre : Costa est investi des responsabilités par la formation italienne qui accorde une chance à Pozzato, de retour sur le Tour.
 

Lotto : Greipel est attendu dans les sprints, Gallopin dans les étapes plus sélectives. Wellens, un attaquant, peut s'illustrer en montagne.
 

Lotto NL: les rôles sont partagés entre quatre coureurs (Kelderman et Gesink surtout, Kruijswijk et ten Dam) pour réduire les risques.
 

Movistar : Quintana est intronisé leader à part entière dans un groupe solide et rôdé autour de Valverde.
 

MTN-Qhubeka : débuts attendus de la formation africaine. Avec des grimpeurs venus d'Erythrée (Kudus, Teklehaimanot) et d'Afrique du Sud (Meintjes).
 

Orica : Matthews, tout au long de la première semaine, et Gerrans, sont les deux atouts majeurs de l'équipe australienne.
 

Sky : tout pour Froome, qui veut oublier sa déception de l'année passée. Une ossature britannique a été formée pour l'aider.
 

Tinkoff : Contador tente de réussir le doublé Giro-Tour. L'équipe est centrée sur lui malgré la présence de Sagan, maillot vert depuis trois ans.
 

Trek : le début du Tour (contre-la-montre et pavés) est favorable à Cancellara. Mollema est tourné vers la montagne.
 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles