L'aviation turque bombarde des camps du PKK en Irak

Des soldats turcs devant le site d'un attentat meurtrier à Ankara le 17 février 2016 [ADEM ALTAN / AFP] Des soldats turcs devant le site d'un attentat meurtrier à Ankara le 17 février 2016 [ADEM ALTAN / AFP]

L'aviation turque a mené tard mercredi des frappes contre des bases rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) en Irak après l'attentat à la voiture piégée qui a fait au moins 28 morts dans le centre d'Ankara, a annoncé l'armée jeudi.

Ces bombardements ont visé un groupe de 60 à 70 combattants du PKK, dont des officiers, dans le secteur d'Haftanin, non loin de la frontière syrienne, a précisé le commandement militaire sur son site internet. Le camp de Haftanin est l'une des plus importantes bases arrières des rebelles kurdes dans les montagnes du nord de l'Irak.

A lire aussi : La Turquie envisagerait une opération terrestre en Syrie

Depuis la reprise des combats entre les forces de sécurité turques et le PKK l'été dernier, les chasseurs turcs ont mené de nombreux raids contre ces camps. Après plus de deux ans de cessez-le-feu, des affrontements meurtriers ont repris l'été dernier entre les forces de sécurité turques et le PKK dans le sud-est à majorité kurde de la Turquie. Ces combats ont fait voler en éclats les pourparlers de paix engagés par le gouvernement à l'automne 2012 pour tenter de mettre un terme au conflit kurde, qui a fait plus de 40.000 morts depuis 1984.

L'attentat perpétré mercredi soir à Ankara n'a pas été revendiqué et les autorités turques n'en ont accusé aucune organisation. Le président Recep Tayyip Erdogan a promis mercredi soir une riposte à cette attaque. Le Premier ministre à par ailleurs annoncé l'arrestation de 9 personnes.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles