Un très rare homard bleu pêché dans la baie de Saint-Brieuc

C’est un spécimen rarissime qui a rejoint les collections l'Aquarium d'Océanopolis à Brest cette semaine : un homard bleu.

Le crustacé a été pêché la semaine dernière au large de Binic et de Saint Quay Portrieux (Côtes d’Armor), dans la baie de Saint-Brieuc. Il a échappé à la marmite grâce à sa couleur si singulière et au bon sens de son pêcheur et du restaurateur qui l'a récupéré. Plutôt que de le cuisiner, ils ont préféré le remettre à l’aquarium Océanopolis de Brest. Ils ont été bien inspirés : «les scientifiques estiment qu'un homard sur deux à trois millions est de couleur bleue» selon l'aquarium brestois.

«Habituellement, la carapace du homard contient à la fois un pigment rouge-orangé, l'astaxanthine, et un pigment bleu, la crustacyanine» explique un communiqué de l’aquarium. «Cette combinaison donne une couleur, souvent sombre, allant du marron au bleu foncé». A la cuisson seule reste la pigmentation orangée. «La particularité physique de ce spécimen, cette teinte bleue exceptionnelle, est due à une anomalie génétique qui favorise le développement d'un excès de crustacyanine, le pigment bleu».

Les oranges encore plus rares

«A l'inverse, il existe des spécimens encore plus rares, totalement dépourvus de crustacyanine, et qui arborent une belle teinte orangée. C'est le cas d'un spécimen déjà présenté dans le pavillon Bretagne d'Océanopolis» explique en outre l'institution bretonne. Le voyage vers Brest du précieux homard bleu «s’est effectué dans une cuve d’eau dont la salinité et le pH ont été rigoureusement vérifiés pour assurer au crustacé un voyage dans les meilleures conditions» ont précisé les personnels de l'aquarium.

Les deux crustacés, l’un orange, l’autre bleu cohabitent depuis ce matin dans le même aquarium, séparés par des rochers artificiels pour éviter qu’ils ne se croisent et s’attaquent éventuellement.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles