La Momie, Frankenstein, l'Homme invisible... qui sont les monstres Universal ?

En 1935, Universal adapte à l'écran le roman Frankenstein de Mary Shelley publié en 1818. [capture d'écran Frankenstein : Photo Boris Karloff, James Whale]

Universal entame avec La momie, en salle mercredi 14 juin, la remise au goût du jour des films de monstres. De Dracula au Loup Garou, qui sont les plus beaux specimens de ce genre qui a fait le succès du studio dans les années 1930 ?  

Car si DC Comics et Marvel ont leur super héros, Universal a lui créé au début du vingtième siècle une surprenante galerie de monstres. Des personnages qui ont largement contribué à faire tourner l'industrie du cinéma, et qui s'apprêtent à reprendre du service. Après «La Momie» cette année, «Frankenstein» est attendu pour 2018 et «L'homme invisible» pourrait bien à nouveau jouer à cache-cache dès 2019. Photo de famille des cinq monstres Universal.

Dracula, premier du genre  (1931)

Dracula est certainement le premier vrai monstre du Dark Univers, nom donné par Universal à sa galerie de personnages fantastiques. La firme est, en effet, l’une des premières à adapter le célèbre roman de Bram Stoker à l’écran et à mettre en scène le Comte Dracula. Un personnage froid et élégant présenté comme «revenu d’entre les morts, qui s’abreuve du sang des humains et qui réserve aux jeunes filles innocentes un sort pire que la mort» annonce la bande annonce de l’époque. Le film est confié au réalisateur Tod Browning et Dracula campé par Bela Lugosi qui joua le rôle du plus célèbre des vampires d’abord sur scène avant de l’incarner à l’écran. Un film qui consacrera sa carrière. Habitué des films d’épouvante par la suite, bien qu'il renonce à jouer Frankenstein, il aurait été enterré avec sa cape à la demande de sa femme.    

Frankenstein (1932) 

Seconde figure incontournable de la galerie des horreurs imaginée par Universal, «Frankenstein» passe lui aussi du papier à l’écran. Ce long-métrage est adapté du roman de Mary Shelley «Frankenstein ou le Prométhée moderne» et de sa version théâtrale qui met en scène un scientifique fou dont l’obsession pour les sciences va le conduire à créer une créature à partir de morceaux de cadavres humains. Doté du cerveau d’un ancien meurtrier, couvert de points de sutures, Frankenstein dispose d’une force titanesque. Véritable référence en matière de film d’horreur, Frankenstein réalisé par James Whale a fait l’objet de très nombreuses suites. Alors qu’Universal prévoit pour l’année prochaine un reboot, les studios ont déjà signé avec Javier Bardem pour interprété le rôle-titre. 

La Momie (1932)

Contrairement à Dracula et Frankenstein, La Momie est un personnage créé de toute pièce par Universal en s’inspirant des légendes qui entourent la découverte dans les années 1920 de la tombe du Toutankhamon.  Plusieurs membres de l’expédition ont en effet trouvé la mort dans des conditions étranges. Des faits divers qui intriguent et font frissonner l’opinion public. A partir de là, le directeur d’Universal de l’époque Carl Laemmle s’inspire de ce phénomène pour imaginer un personnage effrayant tout droit sorti de la mythologie et  compléter sa galerie de monstres. Il confie le scénario à Richard Schayer et Nina Wilcox Putnam qui donnent naissance à «La Momie». Un protagoniste repoussant, ancien prêtre d’Egypte embaumé vivant qui, ramené à la vie après une expédition archéologique, compte bien retrouver son ancienne maîtresse. C'est la première créature Universal dotée de pouvoir, puisqu'elle a le don de réveiller les morts. 

L'homme invisible (1933) 

En adaptant en 1933 le roman de H. G. Wells, auteur britannique père de la science-fiction à l’origine de «L’homme invisible», Universal revient avec une nouvelle créature issue d’expérience scientifique. Alors que le Dr Griffin a réussi l’exploit de devenir totalement invisible, il cherche l’antidote qui lui permettra de retrouver une apparence normale. Mais plus le temps passe, plus il se sert de son pouvoir à mauvais escient. A nouveau réalisé par James Whale (Frankenstein), cette première apparition de L’homme invisible à l'écran est un succès et lance la carrière de Claude Rains, que l’on retrouvera plus tard à l’affiche de «Casablanca» et «Lawrence d’Arabie». Une nouvelle star campera prochainement ce personnage énigmatique. Johnny Depp a ainsi été confirmé au casting de la nouvelle adaptation prévue par Universal pour 2019. 

Le Loup-Garou  (1941)

Dix ans ont passé depuis la création de Dracula. Pour relancer son Dark Univers, Universal  replonge dans les légendes et folklore populaire en revisitant le mythe du Loup-Garou. Le succès est au rendez-vous avec ce personnage duel incarné par Lon Chaney Jr.  Mordu par un loup alors qu’il tente de sauver une jeune fille, le fils d’un riche propriétaire est condamné à se transformer en Loup-Garou. Il n’aura de cesse de lutter contre sa lycanthropie afin de conserver son humanité. Pour la première fois une bête à poils fait son entrée dans la galerie des monstres Universal. C'est Javier Bardem qui devrait bientôt se gliser dans le corps velu de la bestiole. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles