«Cash Island» : 3 choses à savoir sur le nouveau jeu de C8

Dix candidats vont s'affronter dans «Cash Island» sur C8 Dix candidats vont s'affronter dans «Cash Island» sur C8[Romain Rivièrre/C8 ]

A la rentrée, C8 va lancer «Cash Island», un grand jeu d'aventure présenté par Benjamin Castaldi. Un nouveau programme original au concept inédit.

Cette chasse au trésor doublée d'une chasse à l'homme promet. Voici trois choses à savoir avant de se lancer dans l'aventure «Cash Island».

Pas de survie

De prime abord, «Cash Island» fait immédiatement penser à «Koh-Lanta» (TF1) ou encore à «The Island» (M6). En fait, son concept reste bien éloigné de ces jeux où la survie occupe une large place. Si «Cash Island» est également tourné dans un lieu paradisiaque et peuplé de bêbêtes tropicales qui pourront en rebuter plus d'un, le vrai enjeu n'est pas là puisque les candidats ne se retrouveront ni affamés, ni amenés à dormir à la belle étoile.

Ils ont, en revanche, à leur disposition une «base», un lieu de vie qui leur fournit le gîte et le couvert. Tandis que «The Island» est considérée plus comme une expérience que comme un jeu (l'émission ne propose rien à gagner à ses participants) et que «Koh-Lanta» rassemble survie et jeu, cette fois «Cash Island» se concentre uniquement sur la mécanique du jeu.

dm_img_paysage_avant_crop_cashisland.jpg © Romain Rivièrre/C8

La «base» sera le lieu de vie des aventuriers de «Cash Island». Une référence à la série «Lost» ?

Un vrai jeu de stratégie

Le concept est simple : dix candidats sont lâchés au beau milieu d'un archipel des Philippines. Le but ? Trouver l'emplacement d'un trésor d'une valeur de 100.000 euros. Celui qui découvrira le pactole deviendra alors automatiquement le «maître du jeu». Il devra tout faire alors pour ne pas se faire démasquer par ses adversaires.

Découpés en quatre rendez-vous de 120 minutes, ces épisodes seront à chaque fois construits sur le même modèle. Trois étapes : le «trek» - une course en binôme qui permettra de récupérer des indices sur l'identité du «maître du jeu» - , le «challenge» - épreuve individuelle qui permet de gagner une immunité et de pouvoir éliminer l'adversaire de son choix - et «l'assemblée» - sorte de conseil à la «Koh-Lanta» où Benjamin Castaldi validera les deux éliminations décidées.

Des aventuriers aux profils bien travaillés

Dix aventuriers et autant de profils. Du préparateur physique de 36 ans à la chef d'entreprise en passant par l'étudiante en esthétique ou l'hypnotiseur de spectacle, les profils sont pour le moins variés.

«Je n'ai peur de rien», explique Rosalie, joueuse de poker professionnelle quand Narmada, modèle et auto-entrepreneur dans la mode explique avoir un «ego surdimensionné». Quant à Pierre, 55 ans, l'aîné du programme pense que «dans un monde de plus en plus égoïste, il faut être "un tueur" pour s'en sortir». Sans aller jusqu'à tuer, certains risquent bien de se prendre au jeu.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles