Les 7 parodies d'Instagram les plus drôles

[©Instagram / Celestebarber]

Lassés des clichés de chatons, de nourriture dégoulinantes et de doigts de pieds en éventail sur sable blanc ? Des internautes s'emparent d'Instagram pour mieux s'en moquer. Et c'est souvent très drôle.

Finies les «duck faces» de it-girls, les photos de tasses de cafés-caramel-choco-miel-miam trop «wahou» et les citations vaguement inspirées sur l'amour de la vie et le courage des femmes. Nous avons sélectionné sept comptes hilarants qui se moquent de tout et de tous sur les réseaux sociaux. 

Celeste Barber et les poses de V.I.P.

C'est sans conteste le compte Instagram le plus drôle du moment. Une comédienne australienne, Celeste Barber, s'amuse à reprendre les poses des people sur son compte Instagram. Mannequins à la plastique parfaites et aux poses très «artistiques», selfies de bimbos, poses de yoga sur paddle de stars tellement «healthy», tout le monde en prend pour son grade. Objectif : les ridiculiser et nous sentir un peu plus humain(e)s. Et ça fonctionne.

 

With fame comes boats, bikinis, flexibility and humility. #celestechallengeaccepted #celestebarber #funny #gigigorgeous ( @mrsmillahs )

Une publication partagée par Celeste Barber (@celestebarber) le

 

 

Does yoga once #celestechallengeaccepted #celestebarber #funny #ladygaga

Une publication partagée par Celeste Barber (@celestebarber) le

Un papa vs le nombril de sa fille

Plus besoin de sermonner sa fille accro à Instagram. Le comédien Chris Burr Martin a trouvé la parade. Il singe sa fille Cassie, 19 ans, sur Instagram. Entre décolletés plongeants, selfies devant le miroir, poses ridicules, Chris Burr Martin réussit son pari et séduit plus de 155.000 abonnés. 

 

@lilaccitycomicon Special Saturday Selfie! #selfiedad #selfiedaughter #headgames

Une publication partagée par Burr Martin (@therealburrmartin) le

Les phrases ridicules sur fonds poétiques

C'est désormais quotidien. Sur les réseaux sociaux, les utilisateurs doivent subir constamment les assauts de phrases poétiques ou citations tirées par les cheveux de leurs «amis». Le tout sur des fonds pastels ou, pire, des couchers de soleil maritimes censés rendre rêveur. Le compte «Unspirational» est là pour donner un joli coup de pied dans la fourmillère à phrases niaises.

 

#so #sad

Une publication partagée par Unspirational (@unspirational) le

«Plus les gens postent des citations inspirées, plus je m'inquiète pour eux»

La vie merveilleuse des blogueuses mode 

Qui de mieux qu'une bonne vieille poupée «barbie» pour représenter le cliché de la blogueuse mode ? Une certaine Darby s'est emparée avec succès de la femme de plastique pour l'insérer dans des paysages, mains dans les cheveux, sourire ultra bright et commentaires ridicules. La vie merveilleuse d'une femme en toc serait-elle finalement aussi passionnante que l'existence d'une dame de chair et de sang ?

«S'est rendue à la plage pour la journée pour se relaxer et Instagramer. Reconnaissante d'avoir un bon opérateur téléphonique qui peut me suivre jusque ici»

Du pouvoir des mots

Il fallait y penser. Le compte d'Euzcil Castaneto alias @satiregram reprend des photos dénichées ça et là et les «traduit» en mots. En légende, est imaginé ce qui aurait pu accompagner le cliché. Hyper efficace pour ridiculiser les photos couramment postées par les accros à Instagram,  aussi nombrilistes que nombreux. 

Sur le cliché : «Une photo de mon chat dormant sur mon lit»

En légende : «Elle est trop mignonne oh mon dieu»

Les mecs qui se prennent pour des filles

Sur Instagram, il faut l'avouer, c'est souvent la gente féminine qui occupe la plus haute place du podium dans la catégorie des poses les plus ridicules. Un groupe de copains a décidé de s'en moquer. Leur technique : refaire eux-même ces poses, entre «duck faces» (bouches de canard), selfies de salles de bains et situations grotesques faussement naturelles. Très réussi.

La mode selon Tom Lenk

Tom Lank, ancien acteur de la série «Buffy contre les vampires», se paye les people mais aussi les défilés de mode et les fashion weeks. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne manque pas de sources d'inspiration.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles