L’origine du code vert de Matrix enfin dévoilée

Le fameux code vert, présent en ouverture de chacun des trois films Matrix. [Capture d’écran]

Dans une interview, le chef décorateur de la saga Matrix a révélé la vraie nature des symboles figurant dans le code vert affiché en ouverture de chaque film. Une explication qui va probablement surprendre les fans de la franchise. 

Sorti en 1999, le premier film Matrix, signé des sœurs Wachowski est considéré comme un chef d’œuvre d’action et de science-fiction. De nombreux éléments du film sont devenus iconiques et sont entrés dans l’imaginaire collectif. 

Le plan d’ouverture, du code vert défilant sur un fond noir est ainsi notamment devenu l’un des symboles du monde virtuel et du piratage informatique. Pendant longtemps, des fans du film ont tenté de connaitre l’origine et le sens de ce code, mais la production n’avait jamais communiqué sur le sujet. Jusqu’à aujourd’hui. 

«Sans le code, il n’y a pas de Matrix»

Dans une interview accordée au site Cnet, le chef décorateur de Matrix et créateur de ce code, Simon Whiteley, en a révélé les secrets de fabrication. Si vous pensiez que le code avait été mis au point par des informaticiens, détrompez-vous. Selon Simon Whiteley, c’est à sa femme, d’origine japonaise, que l’on doit la naissance du code. Ou plus particulièrement, à l’un de ses livres de recettes de cuisine. 

Ainsi, le chef décorateur a simplement scanné les symboles japonais d’un livre de recette, une anecdote qu’il prend visiblement plaisir à raconter : «j’aime à raconter à tout le monde que le code Matrix est composé de recettes de sushi». Une origine qui, à ses yeux, ne remet pas en question l’importance du code, élément fondateur de la mythologie autour des films : «sans le code, il n’y a pas de Matrix». Et sans sushi, pas de code donc. 

Une explication qui risque force de décevoir les fans de la franchise, certains étant persuadés qu’un sens profond se cachait derrière ces symboles. Il y a cependant fort à parier que le mythe construit autour de Matrix et de son célèbre code vert survive à la révélation de ses origines. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles