Questions pour un champion : Julien Lepers réclame 3,4 millions d’euros pour son licenciement

Julien Lepers demande également une réparation pour préjudice d'image et discrimination. [GUILLAUME SOUVANT / AFP]

Julien Lepers demande réparation à son ex-employeur. L'ancien animateur star de l'émission «Questions pour un champion» réclame 3,4 millions d'euros. 

C'est ce qu'il a fait valoir lors de sa première audience, jeudi, devant le conseil des Prud'hommes, au motif de son licenciement «sans cause réelle et sérieuse» décidé par la direction de la chaîne de télévision, fin 2015. Le présentateur télé demande également une réparation pour préjudice d'image et discrimination. 

Julien Lepers, qui animait le show depuis vingt-huit ans avait appris son éviction du programme après l'enregistrement de sa dernière émission, l'empêchant du même coup de dire «au revoir» aux téléspectateurs.

«Trop d'hommes blancs de plus de 50 ans»

Ce licenciement surprise était intervenu peu après la sortie médiatique de la présidente du groupe Delphine Ernotte qui jugeait alors qu'il y avait «trop d'hommes blancs de plus de 50 ans à la télévision».

Selon l’avocat de l’ancien animateur, Pierre-Olivier Lambert, les motifs avancées par France 3 pour justifier l'éviction de son client ne sont pas recevables et représentent un «dossier vide». Julien Lepers souffrait d'une image ringardisée et les audiences de l'émission avaient baissé, selon son employeur de l'époque, comme le rapporte Le Parisien.

«Lourd» et «stressant»

L'avocation de la boîte de production FremantleMédia nie fermement les accusations de «discrimination». En octobre 2014, un rapport sur les impressions des téléspectateurs avait été rendu. Le jeu était jugé positivement, en revanche, Julien Lepers était qualifié d'animateur «lourd» et «stressant».

L'ex-animateur phare de France 3 saura si les Prud'hommes accèdent à sa demande d'indemnisation le 5 avril prochain, date de rendu du jugement.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles