Pourquoi dit-on «être sous la houlette de quelqu'un» ?

«Le cercle des poètes disparus», grand classique du cinéma sorti en 1989. [© Moviestore Collection/Rex/SIPA]

Lorsqu’une personne se trouve sous l’autorité et l’influence d’une autre, on peut dire qu’elle est «sous sa houlette».

Cette expression est apparue dans le courant du XIIIe siècle, et fait ­référence à l’élevage de moutons. La houlette (de l’ancien français «houler», qui signifiait «jeter») était en effet un bâton, dont ­l’extrémité était ­recourbée, utilisé autrefois par les bergers.

Cet outil leur permettait de ramasser de ­petites pierres ou des mottes de terre, afin de les ­lancer sur les bêtes, lorsque ces dernières s’éloignaient un peu trop du troupeau. On disait alors que les moutons étaient «sous la houlette» de leur berger.

Au fil du temps, l’expression s’est étendue. Et si ce bâton n’est plus employé, sa forme est comparable à la crosse épiscopale utilisée encore aujour­d’hui par les évêques, en tant que «bergers» des fidèles.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles