D'où vient l'expression «avoir les foies» ?

Un individu très peureux était appelé le «foie blanc». Un individu très peureux était appelé le «foie blanc».[© PULSE/SIPA]

Lorsqu’une personne a peur, on dit parfois qu’elle «a les foies».

Une expression apparue au XIXe siècle, mais qui reposait sur une croyance médicale plus ancienne.

Au Moyen Age, les anatomistes pensaient en effet que ce n’était pas le cœur, mais le foie, qui faisait circuler le sang dans le corps.

Une idée qui reposait sur la couleur rouge sombre de cet organe.

Ainsi, lorsqu’une personne était victime d’un stress intense, et que son visage blêmissait, les médecins pensaient que son foie se vidait de son sang et donc blanchissait.

On disait ainsi qu’elle «avait le foie blanc», si bien qu’un individu très peureux était appelé «un foie blanc».

Et pour accentuer cette couardise, certains ont même pris l’habitude d’utiliser cette expression au pluriel, soit «avoir les foies blancs». Puis, la référence à la couleur a disparu au fil du temps.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles