D'où vient l'expression «faire un pied de nez» ?

L'art et la manière de se moquer de quelqu'un. [© A. Herrera / CNEWS]

Utilisée lorsqu’une personne se moque d’une autre, l’expression faire «un pied de nez» est apparue au XVIIe siècle.

Elle fait référence au geste qui consiste à placer ses mains l’une derrière l’autre au bout du nez, puis à agiter les doigts. Ces deux mains mises bout à bout représentent une trentaine de centimètres, soit l’équivalent d’un pied, l’unité de mesure des distances qui était utilisée à l’époque.

En faisant «un pied de nez», on affichait ainsi son détachement à son interlocuteur, et on se moquait ouvertement de lui. L’écrivain Victor Hugo a ensuite contribué à populariser cette expression en France. Dans le roman Les Misérables, il fait la description d’un enfant parisien n’hésitant pas à faire «un pied de nez» à un curé. Au fil des siècles, si le geste a été de moins en moins utilisé, la locution a quant à elle subsisté.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles