«Corporate» sur Arte : Dans l'enfer de l'entreprise quand elle broie l'humain

Le personnage de Céline Sallette doit rester "corporate" en toute circonstance [Claire Nicol 2016]

Arte plonge dans le monde redoutable des ressources (in)humaines ce mercredi 18 septembre à 20h55 avec le film Corporate.

Un thriller glaçant, avec une Céline Sallette en DRH impitoyable, recrutée spécialement pour se débarrasser de certains cadres d'un groupe agroalimentaire en les poussant à la démission.

«On veut plus de vous, on vous proposera rien d’autre, démissionnez !» finit-elle par asséner à un employé poussé à bout parce que mis au placard du jour au lendemain, et qui malgré ses bons résultats voit toutes ses demandes de mutations rejetées sans motif depuis des mois. Quelques heures plus tard, il se suicide en sautant d'une fenêtre de son entreprise. Très vite, l'inspectrice du travail soupçonne un harcèlement moral…

«Les personnages de ce film sont fictifs, mais les méthodes de management sont réelles», est-il écrit en préambule du film. Le réalisateur Nicolas Silhol radiographie avec réalisme la machine à broyer l’humain que peuvent être l'entreprise et ses mécanismes bien huilés de management par la terreur.

Il ausculte avec une grande acuité comment à la suite du suicide d'un salarié, les services juridiques et de communication se mettent en branle pour protéger les intérêts de la Direction, n'hésitant pas à, entre autres perfidies, insulter la mémoire du disparu en invoquant de soi-disant problèmes personnels… 

Un drame édifiant et tristement d’actualité, entre explosion des burn outs et autre procès France Télécom...

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles