Des visites immersives à Berlin pour les 30 ans de la chute du mur

L'Allemagne célèbrera le 9 novembre prochain les trente ans de la chute du mur Berlin. A l'occasion de cette date anniversaire voici plusieurs expositions, rendez-vous et visites qui permettront de plonger dans l'histoire moderne et remonter le temps, notamment grâce à la réalité virtuelle.

Alors que de 1961 à 1989, le «mur de la honte» a divisé l'Allemagne en deux, le 9 novembre 1989 ce symbole de la guerre froide tombait, marquant un tournant historique. Un passé dont les traces physiques s’estompent – il ne reste aujourd’hui que quelques tronçons du mur - mais dans lequel il est possible de plonger  à  travers des expositions et excursions ludiques, innovantes ou historiques. Immersion plus vraie que nature, exposition consacrée aux archives de la Stasi, road trip en Trabant, voiture emblématique de l'Allemagne de l'Est ou encore hôtel insolite transporteront, chacun à leur façon, les voyageurs dans le temps. 

Time ride berlin quand la réalité augmentée dévoile Berlin avant la réunification 

Spécialement conçue pour les trente ans de la chute du mur par la start-up Time Ride, l’exposition-excursion «Time Ride Berlin» s'appuie sur la réalité virtuelle pour élaborer un voyage ultra fidèle dans les années 1980, avant la réunification. Munis d’un casque, les voyageurs sont invités à monter à bord d’un bus qui roule vers Check Point Charlie. Une fois sur place, les gardes bloquent le passage pour contrôler les occupants. Par le biais d’images virtuelles, qui reproduisent à l’identique le Berlin de l’époque - ses rues mais aussi ses monuments à l’instar du Palais de la République, rasé en 2008 - les passagers sont alors transportés dans le temps.

Tout au long de l’itinéraire, les voyageurs bénéficient des commentaires d’un guide virtuel. Trois profils de guides leurs sont proposés. Selon leur choix, il découvrir par exemple la ville à travers les commentaires «d’un carreleur anticonformiste issu d’un quartier de Berlin-Est» ou encore « d’une architecte de Berlin-Est fidèle au régime» explique un journaliste de Die Welt, cité par Courrier international. Une approche immersive qui permet de vivre l’histoire comme si on y était.  

Access to secrecy : l'exposition qui décrypte Les archives de la Stasi  

De son côté, l’exposition «Access to secrecy» permet depuis juin 2018, au sein de l’ex-quartier général de la Stasi, de découvrir le mode de fonctionnement et d’archivage de cette ancienne police secrète de RDA, mise en place entre 1949 et 1990 dont le nom a terrifié de nombreux allemands de l’est, espionnés au quotidien par cette instance qui réprimait sévèrement les dissidents au régime communiste. Quelles informations collectait-t-elle ? Comment les archivait- elles ? Pourquoi ces fichiers existent-ils encore aujourd’hui ? Autant de questions auxquelles l’exposition répond offrant une plongée dans les heures sombres de l'histoire. 

Access to secrecy Exposition permanente, gratuite «House 7» Ruschestraße 103 10365 Berlin-Lichtenberg. 

un Tour de la ville en trabant, l’emblématique voiture de l’ex-RDA 

Plus ludique cette fois, il est également possible de découvrir la ville à bord d’un trabant, automobile est-allemande devenue culte que l’on conduit soi-même. Ultra populaire à l'époque, cette voiture dont les premiers modèles ont été lancés en 1964 et avec laquelle des milliers d’allemands de l’est ont traversé la frontière lors de la chute du mur, comme l’explique l’agence Trabi Safari spécialiste d’excursion en trabant, est un moyen original pour sillonner la ville à travers différents circuits. Parmi eux : l'agence propose de partir sur les traces de la guerre froide entre monuments emblématiques et anecdotes, données par radioguidage. 

Agence Trabi safari, 1 h 15 à partir de 49 euros par adulte.   

Une nuit dans un hôtel au design typique de l’ancienne Allemagne de l’est

ostel_hostel_berlin_ddr_zimmer_gross_5dc2f3be984a9.jpg

© Ostel Hotel 

Afin de vivre l’expérience jusqu’au bout, mais cette fois sous un angle plus décalé, l’Ostel hotel, créé en 2012, propose de séjourner dans un décor au design inattendu. Cette auberge de jeunesse bon marché y reprend tous les codes de la décoration de l’ex-RDA. Dans ce Plattenbau, construction caractéristique de l’architecture est-allemande, on remonte le temps avec des papiers peints vintage aux motifs géométriques et aux couleurs orangées mais aussi du mobilier, des télévisions, des portraits et des radios d’époque. Un établissement situé près de la gare Ostbahnhof.

À suivre aussi

Le tourisme de masse met en péril l'écosystème de la plage.
Tourisme L'une des plus belles plages du Monde va devenir payante
Des secouristes sur la place Saint-Marc inondée, le 12 novembre 2019 à Venise [Marco Bertorello / AFP]
Italie Venise touchée par une «acqua alta» historique
Le tourisme du Mur du Berlin
Allemagne Le tourisme du Mur du Berlin

Ailleurs sur le web

Derniers articles