Les hippodromes de trot stars en France

[JLL / LE TROT]

 

Paris-Vincennes, le prestige et un public record

cjll-letrot-630.jpg

C’est l’hippodrome de référence : le plus prestigieux et le plus fréquenté. Situé dans la capitale, au cœur du bois de Vincennes, le lieu accueille plus de 150 réunions de courses par an. Parmi elles, le Grand Prix de Paris, le Grand Prix de France ou bien le Prix d’Amérique Opodo, qui se tient ce dimanche 25 janvier.

Créé en 1863, d’une étendue de 42 hectares, l’hippodrome est célèbre pour le tour de sa «Grande Piste» qui atteint les 2 000 mètres, alors que le standard international est de 1 600 mètres. La «Petite Piste», elle, est ­réservée aux courses nocturnes. Les tribunes peuvent accueillir jusqu’à 40 000 adeptes, les yeux rivés sur un écran géant de 160 m2 pour suivre toutes les épreuves.

 

2, route de la Ferme, 75012 Paris.

 

Jullouville, une piste installée sur la plage

c_dr-630.jpg

L’hippodrome de Jullouville ne ressemble à aucun autre. Cette station balnéaire de la baie du mont Saint-Michel, souvent surnommée «Jullouville-les-Pins» et où vivent 2 400 habitants, accueille chaque année une réunion de courses au trot attelé, directement sur la plage. Une fois que la mer s’est retirée, des piquets sont plantés dans le sable afin de former la piste ovale, longue de 1 250 mètres dont 400 mètres de ligne droite. Cette tradition a ­débuté en 1886 et ne s’est interrompue que durant la Seconde Guerre mondiale. En 2015, rendez-vous est donné le 19 avril. Sept courses y auront lieu. De quoi allier la passion hippique à la beauté d’un cadre singulier. 50610 Jullouville.

 

Cabourg, le paradis des courses nocturnes

c_jean_luc_lamaere_letrot-630.jpg

Situé au sud de la ville, l’hippodrome de Cabourg, dans le Calvados, s’étend sur une trentaine d’hectares et peut accueillir jusqu’à 16 000 spectateurs. Lancé en 1928, ce sont peu à peu ses courses nocturnes qui ont fait sa spécificité et sa réputation. A partir de 1974, la piste en sable de 1 275 mètres a été réservée aux courses au trot. Une initiative du maire de l’époque, Bruno Coquatrix, par ailleurs connu pour avoir dirigé l’Olympia, la célèbre salle de spectacle parisienne. L’hippodrome de Cabourg a aussi son ambiance festive. Il accueille, après les courses du début de soirée, en juillet et en août, les «Estivales de l’hippodrome» : concerts, soirées avec DJ, activités pour les enfants, feux d’artifice… Autre atout : un restaurant panoramique de 500 couverts.Avenue Michel-d’Ornano, 14390 Cabourg.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles